• Aujourd'hui 19 juillet avaient lieu les Triathlons de Feins:  un Sprint et un CD (Championnat d'Ille & Vilaine). J'ai participé pour la 2ème fois et avec plaisir au 1er.
    Triathlon "Champêtre" à mi chemin entre le triathlon familial type Port Brillet et la grosse artillerie comme Cesson ou plutôt Rennes voire La Baule, le Parc est dans un pré, il n'y a pas de puces (chronométrage manuel) et l'arche d'arrivée est assez light mais il y a quand même quelques sponsors.

    Ayant lieu le dmanche matin à 10h30, cela ne ruine pas le Week-End.. alors allons y !

    Le Deal Familial: je n'immobilise pas notre voiture. Je vais donc me rendre à Feins en vélo. Ce n'est pas pour me déplaire car en ajoutant une petite sortie de 30 km avant (et une autre après) l'épreuve, cela transforme un Sprint en CD !
    Petit regard sur le plan de la région Nord de Rennes, il va falloir que j'emprunte un peu d'une toute nouvelle 4 voies. On verra bien... Après avoir passé Betton, Je rejoints la fameuse route 100% Voiture.. Bon allez, après tout c'est pas une autoroute, j'y vais. Et bien la prochaine fois, je passerai par les petites routes de campagne. En effet, je comptais emprunter la bande d'arrêt d'urgence (oui, je sais c'est pas bien !), mais cette conne est en gravillon, pas possible avec mes beaux pneux rouge et noir (comme mon vélo, la classe non ?). Résultat, je me fais froler par des 4x4 (hein jean-yves ?) à 110, mais bon, je serre les fesses et 3km après c'est fini.

    Après 30 km d'échauffements me voila sur l'étang de Feins, le célèbre "Boulet" (quel nom à la con); Récupération rapide du dossard 418(.. 318, 418, toutouyoutou...) et entrée dans le parc où je retrouve quelques TOCC dont Arnaud (Ex Webmaster), Jean-Yves (Photographe en chef du TOCC) et Matthieu (chef d'orchestre TOCC-TV). Avec moi en tant que Webmaster, c'est donc la fine fleur du WEB-TOCC qui courrrera ce sprint.

    Le parc et l'avant course
    Un champ avec de la bonne herbe qui n'abimera pas mes belles nouvelles Specialized (Noire et blanc comme mon vélo, la classe non ?). On sera un peu moins de 200 à affronter les éléments (pourquoi je dis ça moi, il fait un temps pile poil) et cette épreuve est une des dernières du petit gros à lunettes et micro qui rend son tablier de speaker après 23 ans de bons et loyaux services (bon, il était un peu usé parceque son "Midi moins le Kir" et "11hricard5" annonciateurs d'apéro, je suis pas super amateur..)

    La natation
    La natation de ce sprint historiquement Découverte long est toujours de 500m et non 750. Probablement pour ne pas effrayer le "Découvreur". Perso, je ne sais pas si nager 750m est plus effrayant que 500m, mais bon, il faut peut être utiliser les techniques de la grande distrib en mettant des distances d'appel style 499m ? Il y a pas mal de monde et du coup ma nage est vraiment peu fluide, je tourne tout le temps en évitant les coups. Ce n'est pas fatiguant mais à mon avis c'est 200% inefficace. Le parc étant dans de la bonne herbe bien grasse et n'ayant pas encore testé le "saut sur le vélo avec chaussures dans les cales", je sors mon petit jeu habituel avec nettoyage de petons, chaussettes et chaussures (c'est surement à cause de cela que ce veule de Jean-Yves m'a battu en nat, il m'a doublé dans les stands...enfin j'espère)

    Résultat Natation + T1: 12mn 45sec et 90/160..bof, il faut vraiment que je bosse la technique des transitions

    Le Vélo
    Deux boucles de 10km autour de la mégalopole Feinsoise sont au menu du jour. Une succession de faux plats sans intérêts particulier mais qui vont me faire prendre compte (une nouvelle fois) de mes lacunes en cotes. Il faut vraiment que je me débarasse de ces kilos inutiles.

    Résultat Vélo + T1: 53mn 50sec et 117/160 Il faut vraiment que j'elève les petites roues dans les cotes

    La Course
    Deux boucles de 2,5km trés champêtres. Ce n'est quand même pas du Trail version "Les Templiers", mais cela change du bitume habituellement proposé avec des racines, des caillasses et un peu de boue de temps en temps.

    Résultat course: 25mn 10sec et 299/160 leur logiciel a du buguer

    Résultat général : 1h19mn et 133/160

    En résumé, une petite épreuve familiale trés cool et bien organisée par Monsieur le maire (pas si familiale que cela car ils sont tout de même "Championnat d'Ille et Vilaine" depuis 3 ans). C'est proche de Rennes, c'est cool et mis à part l'atroce T-shirt gracieusement offert (et hop, un chiffon de plus pour mon destrier) il n'y a rien à redire.

    La compile des résultats sur EVAL TRI :

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2007 Feins Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 166 1h 29mn 153 729 656
    2009 Feins Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 160 1h 19mn 133 812 731

    C'est mieux mais en même temps en 2007 c'était une cata totale.

    Si on compare aux courses équivalentes , c'est dans la moyenne sans plus.

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2006 Betton Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 130 1h 35mn 102 786 708
    2006 La Baule Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 890 1h 26mn 545 835 751
    2006 Rennes Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 229 1h 37mn 125 792 713
    2007 Betton Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 218 1h 32mn 193 758 683
    2007 Feins Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 166 1h 29mn 153 729 656
    2008 La Baule Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 920 1h 23mn 279 921 829
    2008 Port Brillet Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 103 1h 24mn 74 827 744
    2009 Feins Triathlon Découverte Long  (>=400/15/4) 160 1h 19mn 133 812 731

    La vidéo sur TOCC-TV : cliquer ici
    Quelques photos chez Jean-Yves : cliquer ici
    Le site des organisteurs : www.triathlon-feins.com


    votre commentaire
  • Récit du Triathlon Courte Distance des Sables 14 Juin 2009

     

    L’avant course et l’inscription

    Ce Week-End aurait du être celui du Tri-Breizh… mais bon, passons.

    Du coup, ayant pris une journée de congé le lundi (en prévision d’une récupération plus que douloureuse du fameux 70.3 Breton) un grand Week-End s’offrait à nous.

     

    Un petit tour sur les agendas et je trouve le Triathlon des Sables qui sera pour la première fois au format olympique (en plus d’un sprint, d’un avenir et d’un relais…ils n'arrêteront pas du Week-End)

    Magie d’internet, nous voila inscrits. Nous ? Et oui, j’ai persuadé Dorothée de faire le Sprint avec moi (Week End « Fromage et Dessert » avec Sprint le samedi et CD le dimanche).

    Mais revenons au CD, le Sprint « couple » aura droit à son article à lui.

     

    Récupération des dossards.

    Les courses ont organisées sur un site un chouye au sud de la grande plage des Sables. Avec d’un coté de la route un petit lac entourant une thalasso et de l’autre un site de surf local avec une belle gauche (ou droite je ne sais pas trop, enfin elle déroule de droite à gauche…quand on la regarde, pas quand on est dedans… vous me suivez ?). Je comprends mieux le règlement qui précise qu’en cas de trop forte houle la natation sera en plan d’eau intérieur car là tout est calme et les vagues sont quand même sympas. Je vais pas me la jouer Keanu Reeves dans Point Break (tout.. est dans Point Break mec !) mais mon âme d’ancien Windsurfer ne peut s’empêcher de fixer le shore break avec une espèce de force animale dans le regard (à mi-chemin entre un crocodile face à une proie et une vache devant un train).

    A part cela l’organisation est bien pro avec banderolles de sponsors à gogo, puces de chronométrage et village partenaire (bon, en fait juste 2 stands mais tout de même). Le parc est un peu comme à La Baule , c'est à dire le long de la route en un peu plus riquiqui tout de même, on n'est que 150 partants (finalement pas bcp plus qu’à Mayenne).

    Les lots sont cools, c’est un habituel T-Shirt mais de bonne qualité et pas avec « Super U Les Sables » en bien moche dessus. Non, seulement « Les Sables Triathlon », cool… Autre attention intelligente, les bonnets officiels en silicone sont vraiment bien et on pourra les garder, cadeau de l’organisation (ils ont du se dire que « silicone » et « types qui courent sur une plage de surf » cela allait bien ensemble….bon là c’est du 3eme degré, si vous avez pas compris, c’est pas grave).

     

    Et le TOCC dans tout cela ?

    Je retrouve mon pote Mayennais Kris McCartney venu pour la gagne (dixit un grand article de Ouest-France), Antoine Le Soz venu pour la presque gagne et Claire Noblet là affin d'amener un peu de féminité dans ce monde de brutes.

     

    Le départ

    Tout le monde se prépare. Comme d’hab je mesure le niveau potentiel de mes concurrents en fonction du prix estimé des vélos du parc. Plutôt élevé avec pas mal de vélos CLM car la course est sans Drafting (…ohhh ouaihhh tout est dans le « Sans Drafting » mec….c’est une autre culture…). Bon de toute façon, je resterai toujours fidèle à la devise de Pierrot de Coubertin (un cousin du connu) : « L’essentiel c’est peut être de participer…. Mais c’est aussi de ne pas finir dernier, on a son honneur ! ».
    Les otaries descendent sur le sable pour s’ébrouer et profiter des vagues. C’est d’ailleurs pendant l’échauffement que les "droites" seront les plus impressionnantes. Au point de faire reculer les Zodiacs de sécurité. L’une d’elle va carrément m’arracher les lunettes. Je ne devrai leur salut qu’à un réflexe digne des grands Karatékas comme Docteur Justice. Ce ne sera pas le cas d’autres otaries qui fouilleront désespérément l’écume à la recherche des binocles perdues. Un deux les retrouvera, à sa place je poserai quelques questions à son épouse… D’autres devront traverser fissa la plage pour récupérer une deuxième paire.

     

    La natation

    Le parcours est constitué de deux boucles de 750m avec sortie « à l’Australienne ». Ma première sortie « A l’australienne » ! Pour les non-initiés (écoutez bien misérables disciples que je vous innonde de ma culture ;-)), il s’agit de sortir de l’eau à mi-parcours, faire le tour d’une grosse bouée et repartir à la baille. J’ai trouvé cela sympa et proche du public.
    La particularité de la Nat ce sont les vagues, pas si grosses que cela mais ça perturbe pas mal l’orientation (on ne voit pas les bouées, il faut donc faire confiance à son voisin. Un peu comme dans les thérapies de groupe où tu te jettes en arrière les yeux fermées sur un tapis de braises (euhh, non là je mélange un peu. Vu qu’à mon avis, sur le tapis de braise il n’y aura pas grand monde pour te rattraper et donc, tu vas te casser la gueule comme un con et en plus tu seras brulé au 3ème degré. Bonjour l’intérêt du stage de team-remotivation sensorielle).

     

    Résultat de la natation + T1 : 34mn 52sec

     

    Le vélo

    Le parcours étant constitué de 3 boucles de 13km, j’étais sur de m’en faire mettre une par la tête de la course. Reste à savoir quand. Mis à part 500m de route un peu « rude » sur chaque boucle, c’était super roulant. Parcours presque plat (mini montées et descente le long de la cote) et plutôt sympa (vue régulière de la cote).

    Comme prévu Kris me dépasse à la fin de ma première boucle. Du coup je vais le croiser ¾ fois, cela permet de s’encourager mutuellement. Il a à ses trousses un vélo CLM des Sables avant le chtit Antoine Le Soz en embuscade.

    Comme d’habitude, je termine la partie vélo quasiment en même temps que le vainqueur (vous y avez cru hein ? Et bien pourquoi pas avec une bonne dose de Red Bull en intraveineuse, j’aurais pu le reprendre ce tour de retard ! Meuh non, je veux dire que je pose mon vélo au moment ou McCartney pose ses runnings..).

     

    Résultat du vélo + T2 : 1h23mn52sec

     

    La Course

    Même principe que pour le vélo, on va devoir parcourir 3 boucles de 3km. Chaque boucle nous fait passer au dessus….

     

    Résultat de la CAP : 1h01mn06sec

     

    Résultat général: 2h59mn50sec et 129ème sur 134 arrivants

     

    Pour le podium, Kris et Antoine finissent 1 et 3, Claire remporte l’argent. Et tout cela apporte la 2ème place en équipe

     

    Suivi des CDs sur le super outil :

    Les résultats sur EVAL-TRI

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2007 La Baule Triathlon Courte distance 670 3h 4mn 647 743 743
    2009 Mayenne Triathlon Courte distance 89 3h 4mn 86 739 739
    2009 Les Sables d'Olonnes Triathlon Courte distance 134 2h 59mn 129 757 757


    votre commentaire
  • (en construction)

    (en construction)

    Les caractéristiques de l'épreuve :
    Nombre d'inscrits :
    Nombre d'arrivés :
    Temps du 1er :
    Temps de référence EVAL-TRI (1er 10%) :

    Avant l'épreuve:
    (en construction)

    Natation :
    (En construction)

    Transition N°1
    (en construction).
    Résultat de la natation + transition 1: xxmn et sortie en xxxème position 

    Vélo :
    (En construction)

    Transition N°2
    (en construction).
    Résultat du vélo + transition 2: xxmn et sortie en xxxème position (scratch vélo : xxx)

    Course :
    (En construction)
    Résultat de la course: xxmn et sortie en xxxème position (scratch course : xxx)

    Bilan :
    (en construction)


    votre commentaire
  • (en construction)

    Les résultats sur EVAL-TRI

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2008 Cesson Tri-Relais Natation 23 0h 13mn 13 708 397
    2008 La Baule Tri-Relais Natation 477 0h 13mn 90 848 475
    2009 Cesson Tri-Relais Natation 32 0h 7mn 16 798 447

    votre commentaire
  • (en construction)

    (en construction)

    Les caractéristiques de l'épreuve :
    Nombre d'inscrits :
    Nombre d'arrivés :
    Temps du 1er :
    Temps de référence EVAL-TRI (1er 10%) :

    Avant l'épreuve:
    (en construction)

    Natation :
    (En construction)

    Transition N°1
    (en construction).
    Résultat de la natation + transition 1: xxmn et sortie en xxxème position 

    Vélo :
    (En construction)

    Transition N°2
    (en construction).
    Résultat du vélo + transition 2: xxmn et sortie en xxxème position (scratch vélo : xxx)

    Course :
    (En construction)
    Résultat de la course: xxmn et sortie en xxxème position (scratch course : xxx)

    Bilan :
    (en construction)

    Comparaison des résultats :
    le classement recule un peu mais le niveau global monte en flèche ;-)

    Les résultats sur EVAL-TRI

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2006 Cesson Triathlon Découverte Court  (<400/15/4) 81 1h 1mn 61 786 629
    2009 Cesson Triathlon Découverte Court  (<400/15/4) 115 0h 44mn 67 838 670


    votre commentaire
  • (en construction)

    Les caractéristiques de l'épreuve :
    Nombre d'inscrits :
    Nombre d'arrivés :
    Temps du 1er :
    Temps de référence EVAL-TRI (1er 10%) :

    Avant l'épreuve:
    (en construction)

    Natation :
    (En construction)

    Transition N°1
    (en construction).
    Résultat de la natation + transition 1: xxmn et sortie en xxxème position 

    Vélo :
    (En construction)

    Transition N°2
    (en construction).
    Résultat du vélo + transition 2: xxmn et sortie en xxxème position (scratch vélo : xxx)

    Course :
    (En construction)
    Résultat de la course: xxmn et sortie en xxxème position (scratch course : xxx)

    Bilan :
    (en construction)

    Comparaison des résultats : On progresse lentement mais surement. Pb, la natation change tous les ans à Cesson donc c'est difficile de comparer les temps

    Les résultats sur EVAL-TRI (épreuves équivalentes)

    Année Ville Type course Classés Temps Classement Points bruts Points ajustés
    2007 Cesson Triathlon Sprint 263 1h 28mn 250 749 674
    2008 Cesson Triathlon Sprint 232 1h 26mn 199 745 670
    2008 Val St Père Triathlon Sprint 118 1h 23mn 87 779 701
    2009 Cesson Triathlon Sprint 348 1h 23mn 319 739 665


    votre commentaire
  • L’avant course et l’inscription

     

    M’étant désinscrit du Triathlon CD de Dinan pour des raisons de planning (chuis total overbooked on ce week-end) et désirant faire un CD avant le Tri-Breizh je me suis donc mis à la recherche de l’épreuve perdue.

    Rappel : je voulais faire un CD (mon 2ème) pour voir si le Tri-Breizh 2009 était réaliste (en effet, si je suis totalement dans les choux après un CD, pas la peine d’envisager de faire le double comme si de rien n’était). Au final j’ai pris ma décision « avant » l’épreuve et libéré mon slot breizhou tout en m’inscrivant pour le 2ème70.3 Breizhou, celui de Roscoff à la rentrée. Mais tout cela c’est une autre histoire, revenons à ce CD.

     

    Après un tour rapide sur fftri je trouve Mayenne (17), Laval (31) et Port Brillet (07). Port Brillet, c’est un peu tard. Laval c’est limite, il reste Mayenne. Tiens ? késako ? Un petit tour sur le net pour voir ce qu’il en retourne. Et bien,…. rien du tout, nada, pas de site même simple. J’arrive seulement à glaner quelques vagues infos sur le site de Laval Triathlon et le bulletin sur la Ligue des Pays de la Loire (remarquez, le bulletin suffit, comment céti qu’on faisait avant ?).

    Départ à 14h30 (ça me va vu que la veille on va trémousser grave au concert de Lenny Kravitz à Nantes) et la course sera « Sélectif Championnat de France CD». Eh bé ! S’il y a une catégorie « 38ans-vélo rouge-tenue jaune » j’ai peut être une chance. Ah non, zut, la sélection ne concerne que les Pays de la Loire et pas la Bretagne, il faut que je me fasse une raison.. ;-)). Plus sérieusement, course à « Label » = Beaucoup de monde et plutôt des bons. Pour les bons on verra plus tard mais pour le monde il faut agir vite. Un mail aux organisateurs va rapidement me rassurer. Pas de problème et en plus il n’y a pas de temps limite (ouf, compte tenu de mon époustouflante vitesse à vélo j’avais un peu peur de faire un aller direct aux stands sans passer par la case « t’en chie à la course »).

     

    Nouveauté de la semaine, je lance le service « Co-voiturage » au TOCC. Grenelle de l’environnement et crise des Subepraïmes obligent, c’est dans l’air du temps de partager le volant (ouahhh le slogan ! des fois je m’épate). 1eressai réussi car on sera 4 à partager le splendide vaisseau amiral du TOCC miraculeusement disponible ce week-end en pleine saison de courses.

    -          Kris McCartney (aie, pour la 1ère place ça va pas être facile)

    -          Elise Caillet (même avec une perruque, je le sens pas le classement F)

    -          Jérome Louapre (un Ironman, il manquait plus que cela)

    -          bibi

    Moralité, je sens que ça ne va pas trop le faire pour le podium.

    Cette prémonition est confirmée en arrivant à Mayenne où les quelques concurrents déjà sur place sont en train de bichonner leurs P3C chaussés de roues Zipp…glups..

    Bon, après tout mon but est seulement de terminer mais j’aimerais tout de même qu’il y ait quelques glandus comme moi histoire de se sentir moins seul.

     

    Le Parc

    Malgré le probable haut niveau des participants, c’est une course très familiale style Port-Brillet avec la remorque de tracteur qui sert de podium, les chaises d’école dans le parc et l’absence de puces en dehors de celle du gros toutou poilu qui pionce derrière le stand Dossards. Idem pour le « cadeau », un T-shirt bien moche qui rejoindra celui de la ville voisine dans le garage pour un destin exceptionnel : nettoyer mon vélo !

    Le Speaker ne manque pas de souligner la présence de Kris. Eh oui, un Australien présent cela souligne le coté « International » de l’épreuve. Cela me rappelle Port-Brillet 2008 où le premier Français était 4èmederrière deux australiens et un néo-zélandais. Cela a du craner sévère au conseil municipal suivant lorsque les organisateurs sont venus présenter le bilan du Tri.

    Petite anecdote qui souligne le manque de réflexion de certains sportifs : un triathlète m’a pris pour McCartney (j’étais le 80 et lui le 81) et cela malgré mon gros bidon monstrueusement accentué par la moulitude de mon APEX 2 (Ségolène way of taiking : moulitude = moulant + attitude). J’ai loupé mon moment de gloire éphémère en n’ayant pas le réflexe de lui répondre dans un franglais approximatif teinté d’accent Crocodile Dundee.

     

    Le départ

    Allez, on s’y met. Je commence à stresser un chouye. Après tout c’est seulement mon deuxième CD et je ne suis pas vraiment préparé, en tout cas carrément moins qu’à La Baule et pourtant ce n’était pas vraiment glorieux. En plus l’organisateur m’a parlé d’un parcours vélo difficile mais ajoutant qu’à Mayenne on attendait tout le monde (ouf je suis rassuré ;-)). Le départ se fait depuis l’eau qui est à 13°C…non ? si ! Brrr légère sensation de fraicheur en entrant dans l’eau maronnasse de la Mayenne. Je comprends pourquoi certains locaux avaient prévu le bonnet en silicone les rusés. Il y en avait même un avec la cagoule en néoprène version plongeur de la Comex. Les 100 gugusses barbotent tant bien que mal en attendant le coup de feu libérateur.

     

    La natation

    Le parcours est constitué d’un A/R entre les ponts de la ville (et merde, moi qui pensait que l’on aurait un petit avantage en nageant dans le sens du courant, c’est raté). Un « Bang » nous libère et c’est parti. Je comptais partir « tranquille » mais je ne peux me retenir d’essorer la poignée de gaz. La relative homogénéité du paquet rend la nage un peu « baston », quasiment autant qu’à La Baule où l’on est 10 fois plus nombreux, allez comprendre. L’ambiance est également beaucoup plus tendue because épreuve sélective (traduction : ça donne des coups de coude et pas touche à mes jambes !).  Après le 1erdemi-tour, ça va beaucoup mieux et le reste de la natation passe comme une lettre à la poste si ce n’est le froid. Je commence à avoir les mâchoires crispées (en cas d’interview du speaker en sortie de nat, je vais me la jouer Sulitzer).

    Résultat de la natation + T1 : 27mn18sec et 66ème

     

    Le vélo

    Les organisateurs nous avaient prévenus, c’est un parcours « tout en bosse » constitué de 2 boucles de 20km. Et bien ce fut le cas, avec des chtites montées et descentes tout le temps. Pour couronner le tout, le seul bout de parcours plat était face au vent. Du coup, compte tenu de mon niveau famélique, le scénario a été classique c'est-à-dire :

    -          Les 10 premiers kms à se faire dépasser par les mauvais nageurs

    -          Le reste en « balade vélo » (on se sent un peu seul sur le parcours vélo d’un CD à 89 participants)

    -          Un retour au parc vélo 10secondes avant l’arrivée du 1er(du coup j’ai encore eu droit aux holas du public, une véritable habitude, ma marque de fabrique, certains vont finir par croire que je le fais exprès…)

     

    Résultat du vélo + T2 : 1h34mn46sec et 87ème (sur 89…)

     

    La Course

    3 boucles de 3,3 km avec une « big bosse » au milieu (passage du Viaduc de la Mayenne via de petites ruelles moyenâgeuses). Pas la peine de ménager le suspense, je me la suis tapée  à chaque fois en marchant ! Pour l’anecdote, à la fin de mon premier tour, je passe devant le podium en saluant Kris (qui lui a terminé depuis longtemps le veinard). Cela permet au speaker de saluer la grande solidarité des triathlètes…et l’encore plus grande disparité de niveaux au sein d’un même club… sympa, cela fait toujours plaisir.

    Petit arrosage en règle par mes covoitureurs dans le dernier tour (les salauds, c’est pas bien de taper sur les petites gens…). Ils ont d’ailleurs réitéré leur exploit sur le mec qui me pourchassait et qui, lui, n’a pas trop apprécié le coté bon enfant de la bouteille d’eau en pleine tronche...

    Fin de course tranquille

      

    Résultat de la CAP : 1h02mn48sec et 86ème

     

    Résultat général: 3h04mn52sec et 86ème sur 89 arrivants

     

     

        Temps   Temps Ref  
    Année Ville H Mn Sec Classés Classement H Mn Sec Points bruts Points ajustés
    2007 La Baule 3 4 6 670 647 2 16 40 743 743
    2009 Mayenne 3 4 52 89 86 2 16 27 739 739

     Les temps de référence sont quasiment les mêmes sur les deux épreuves (2h16)

    Je n’améliore pas vraiment mon temps de La Baule mais comme le parcours était beaucoup plus sélectif et mon entrainement ridicule, et bien je suis plutôt content (il faut bien trouver les motivations où elles sont..).

     

    Et les autres TOCC ?

    Et bien c’est plutôt pas mal avec Kris et Elise qui font 2 et 2. Pour la petite histoire, il n’y avait que 4 filles inscrites. Cela n’enlève rien à la performance d’Elise qui est bien classée au général mais la 4èmea été avant dernière de la course ! Elle finit donc au pied du podium ! C’est pas à moi que cela arrivera ssauf si j’essaie de m’inscrire en F en mettant une grosse perruque et un tutu (et oui, sans vouloir me vanter, la Tri-fonction c’est pas idéal pour dissimuler sa sexualité)


    votre commentaire