•  

    Heureux possesseur de Zipp 404 boyaux depuis début 2013, j'ai eu l'occasion d'apprécier leur efficacité sur les parcours de Vichy (2013 & 2015), Feins (2013), Saint Lunaire (2014) et La Baule (2015). Rien à dire, ce sont des avions de chasse.

    Néanmoins, ne sachant pas changer de boyau, je partais à chaque fois avec seulement une bombe anti crevaison...si cela peut passer sur les 20km du S de La Baule, cela aurait été vraiment rageant d'abandonner au bout de 10km sur les formats Ironman ou Half. En fait, j'étais un peu inconscient...mais réaliste : pourquoi amener un boyau de rechange, des cartouches, démonte pneus... pour ne pas pouvoir réparer ?
    A chaque fois que je doublais un concurrent sur le bas coté en train de réparer, et bien j'avais un petit pincement au cœur "Et si c'était moi......et ben je serais dans la merde si la bombe s'avérait insuffisante"

    Nouvelles roues "AirShark"Deux crevaisons en entrainement et 80E de boyaux plus tard, je décide d'arrêter les frais et descendre de mon piedestal en revenant au pneu. Après quelques annonces sur Troc-Velo je revends avec un peu de difficulté les Zipp car non compatibles 11v. Et comme la cible de ce type de roues sont des acharnés de beau matos...ils sont tous passés depuis belle lurette en 11V, voire en électrique. Elle feront finalement le bonheur d'un jeune coureur breton qui, avec ses parents comme sponsor, va surement les faire tourner un peu plus vite que moi ;-)

    Avec le produit de la vente, je ne savais pas trop que faire. Trouver une bonne occaze ? Pourquoi pas. Le neuf ? dans cette gamme, rien au dessous de 1400E. Et puis je suis tombé un peu par hasard sur un monteur artisanal : AirShark (anciennement nommé AirBorne). Le concept : une fois OK, il commande votre jante en chine, fait les vérifications, le montage personnalisé et la déco. Après avoir eu le gars au téléphone et surtout avoir fait ma petite enquête sur Internet, ça avait l'air clean et performant. En plus c'est un breton (Saint Brieuc) !

    Roues nues à 680E + pneu + chambres < 750E  le produit de la vente des Zipp. Banco pour une nouvelles paire de roues full carbone.

    Je choisi un montage finition carbone 3K avec rayon et moyeu blanc (cela donne une sorte de halo blanc quand on roule, et c'est sympa...même si le cycliste n'en profite pas vraiment ;-)). Et pour la déco, le vendeur est aidé d'un graphiste qui a bien ciblé ma demande avec, au final, le modèle de mon vélo c'est à dire "GIANT TCR ADVANCED SL" reprenant les couleurs principales blanc/bleu/orange.

    L'annonce Troc-Velo du vendeur : http://www.troc-velo.com/roue-roue-pneu-airborne-1-1-1258475.htm

    Je recommande vraiment, ce fut professionnel à tous les points de vue (conseil, préparation, logistique et bien sur produit / décoration)


    votre commentaire
  • Bonjour à tous et à toutes,

    A l'automne j'avais envisagé d'acquérir un vélo type CLM (Cannondale Slice) en vendant mon Giant TCR. Mais, raison retrouvée, le coté exclusif du CLM m'avait fait abandonner le projet.

    Les semaines passent et, il y environ 1 mois je jettes un oeil sur Le Bon Coin où on peut trouver de vrai perles. Et je ne parle pas des "vélo course" à 30E ou "vélo vile tré bonne éta" qui pullulent mais bien des quelques bonnes affaires en vélo de route.  Troc-Vélo est certes le meilleur site de vente de vélo "entre cyclistes" avec un moteur de recherche précis, des vendeurs connaisseurs, une offre trés étendue. Mais on a peu de chance d'y trouver la vente miracle du gars non cycliste qui s'est fait plaisir avec un beau vélo mais, se rendant compte que 3 ans après il est sorti 10 fois, le revend au tiers du prix sur le bon coin.

    Donc sans aucune intention d'achat j'y jette un oeil. Le hasard me fait tomber sur le vélo d'un collègue du TOCC (qui pourtant s'y connait bien), le même que le mien (Giant TCR Advanced) mais plus récent (2011 au lieu de 2007). Connaissant le gusse, je sais que le vélo est bien entretenu et je me dis qu'en vendant le mien je pourrais réaliser une bascule sympa pour pas trop cher. Certes il est en Shimano 105 alors que je roule en Ultégra mais le 105 2011 est peut être meilleur que le Ultégra 2007.  Je réactive donc les annonces de novembre "au cas ou" dont une parution sur le fameux Bon Coin. 2h plus tard, 3 propositions.... qui ne sont que des arnaques d'acheteur malheureusement à l'étranger mais voulant "absolument" mon vélo et prêts à le prendre tout de suite via un virement bancaire. Arnaque classique où le gusse récupère votre RIB et bonjour les emmerdes.

    En // de ma vente je vais fouiner un peu plus et trouver une perle sur Onlinetri : un Giant Advanced SL Rabobank 2011 pour à peine plus cher que le Giant 2011 ci dessus ! C'est carrément le vélo de l'équipe pro Rabobank ! (sauf le groupe qui est Ultégra et non dura-ace), soit le mpdèle haut de gamme de Giant.


    Du coup je confirme l'achat alors que je n'ai que 2/3 pistes pour mon TCR. Bon, je veux bien le garder comme "mulet" mais je ne suis quand même pas Crésus. Pistes qui vont heureusement se confirmer avec l'achat par un collègue Capgemini de mon fidèle destrier rouge et noir (comme le stade Rennais)
    . Qui plus est le vendeur est Breton (Lannion) et a l'air bien honnête (c'est un coureur junior qui passe à un Look encore au dessus et 2013).

    A peine récupéré la bête je sens tout de suite la différence. Pourtant le TCR C2, ce n'est pas une merde style Décathlon à 300E !. Mais là, le vélo est trés rigide, trés réactif et pour tout dire, avec une sacrée gueule (slooping et tubes oversized)

    Il est équipé de roues Shimano C20 OK pour l'entrainement alors que mes belles Cosmic lui vont à ravir. Bon, il faudrait changer les pneus certes noirs mais avec un liseret rouge pour être raccord...ah lala, quelle fashion victim je suis ...

    Une première sortie (pourtant en Shimano) va me conforter dans l'avis que c'est vraiment une belle monture, c'est rigide, eficace, performant. Pas étonnant que les coureurs pro montent des cols à 30km/h (bon avec un peu plus d'entrainement et peut être quelques additifs)

    A peine 2 semaines plus tard je vais craquer sur les roues "course" d'occasion. Ce sont des ZIPP 404 boyaux vendu par un collègue du TOCC qui passe au modèle 11 vitesses. ZIPP !! la marque de référence des triathlètes !  Un autre collègue Cap m'ayant dèja montré son intérêt pour mes Cosmic je vais faire la même opération que pour le vélo : un upgrade certes couteux mais raisonnable pour accèder au Saint Graal. Exit les Cosmic Carbone, welcome les roues divines ! (même si les Mavic se défendent bien).

    Les ayant montées pour la photo, j'ai fait une microscopique sortie de 2km en jean autour de la maison et rien que là j'ai ressenti l'efficacité de ces roues ! Simplement magique.

    J'ai hâte de faire une "vrai" sortie pour les faire s'exprimer pleinement !


    2 commentaires
  • Et non, je n’ai pas signé avec mon sang sur une peau de bouc à un seigneur des Carpates souffrant d’un problème de peau afin de terminer le Challenge Vichy (tant qu’on y est j’aurais du demander à le gagner !). Et du coup je devrais appeler Westley et son arsenal Laguiole Maxi + clouteuse black et decker modèle « Silver » pour m’éviter un avenir sombre et des frais dentaires exorbitants (même si j’ai une bonne mutuelle). Et non, ce n’est pas de ce « Blade » là dont je parle.

    J’étais déjà dans la catégorie « Semi cake » avec mes pédales Look Kéo « Carbone » au lieu des « Classic » largement suffisantes (eh oui, quand on recherche la perf et que la victoire se joue en 1/10 de secondes au kilomètre, chaque détail compte ;-)).

     

    Mais voila, par un subtil mélange de techno-atitude, de pimpin attitude et de sefaireplaisir attitude, je me suis laissé tenté par la bascule dans le monde de la « blade » avec les Keo éponyme. Et pas n’importe lesquelles, celles en carbone ! Ah ? elles le sont toutes.. merde. Ouf il y a un modèle supérieur avec axe en titane, banco ! (en dixièmes de secondes la victoire, je vous dit !).

     

    Petit tour chez le vélocistes : 250E sur commande. Petit tour sur Internet : 160E livré en 72h….bon, j’aime mon marchand de bonheur mais…je travaille dans les nouvelles technologies et ai donc lâchement choisi la 2ème solution.

     

    Ne désirant pas me péter une clavicule à chaque arrêt, j’ai choisi le modèle de dureté 12 et non le 16 des professionnels beaucoup plus dur (du coup on oublie vite les fameux dixièmes lors de ces choix là ;-))

     J’ai tout de même résisté et n’ai pas craqué pour le modèle « Aéro » (ce sera la prochaine étape ;-)). De plus, à 25km/h…. est ce bien nécessaire.Prochain post : le test des pédales lors d’une sortie vélo. Avec un peu de chance dans 3 semaines ;-) sauf si je croise la route du fameux Comte D pour qui la lecture de ce post fut synonyme de victime facile pour la vente de son contrat d'assurance vie. Du coup, je n'aurais plus besoin de m'entrainer !


    votre commentaire
  • Depuis presque 8 mois, j'étais l'heureux utilisateur d'un single Speed "maison" bricolé à partir du vieux vélo de mon grand père (voir article : http://erwan-triathlon.blogg.org/date-2012-04-08-billet-1391148.html )

    Petit retour en arrière : en 2005 je récupère in extremis un mi -course Peugeot 1974 (entendez vélo de course, bon cadre Reynolds, look "course" et pneus fins mais avec des lumières et des gardes boue). Objectif : faire mon premier tri à La Baule ! Une fois la selle et les pneus d'origine changés (ils avaient un look certes vintage mais usés jusqu'au trognon) ce sera "Mission accomplie" pour le vénérable engin qui m'accompagnera ensuite pendant un trimestre sur mes premières sorties vélo (ouahhhh j'ai fait 18km ! délire !). Mais rapidement je vais céder aux appels du pied des vitesses aux poignées et autre pédales automatiques et, début 2006, je bascule avec délectation dans la modernité (et aussi un chouye de sécurité les trajectoires du Peugeot ainsi que son freinages étant dignes des véhicules des seventies).

    Le vieux biclou trainera au fond du garage de mes parents pendant plusieurs années jusqu'au début 2012 où je le récupère et me décide de me la jouer "Fashion Victime" en le transformant en fixie à moindres frais. Exit le grand plateau, le frein arrière, le dérailleur, les changement de vitesses etc.. + un petit tour chez Guedard (la magasin de vélo près de la gaaaaaare) histoire de certifier le tout et me voila l'heureux propriétaire d'un sympathique Single Spped (c.a.d vélo à une vitesse mais toujours à roue libre, le mode "pignon fixe" me faisant un peu peur, je ne suis pas aussi chtarbé que les coursiers New-Yorkais).

    Quelques mois ont passé et feuilletant électroniquement les magazines branchouilles et reluquant de superbes Fixies "piste" , "Modern" ou "Vintage", je me dis qu'il faut vraiment améliorer le look un peu "aléatoire" du bel engin. Un petit tour sur le WebShop de Brooks la marque mythique du "Bycicle Vintage" et voila que je remplace la selle atroce achetée chez Intersport à mes début du cyclisme (comment ai je pu faire cela, je me fais peur ;-)) par une superbe Brooks B17 couleur "Honey" pour aller avec le bronze du cadre.

    Mais je ne m'arrêtais pas là et complètais par une guidoline cuir de même couleur (sinon cela jure, quelle faute de gout), les cales pieds assortis et, touche finale, le remplacement des pneus "de récupération" rouge à l'avant et noir à l'arrière par deux Schwabs beige qui donnent tout le look au vélo.

    Chjez Guedard, devant les pneux beiges sympas mais chers, j'ai un peu réagi comme flash Macqueen face à Luigi, le vendeur de pneus de Cars qui le persuade de s'équiper de pneus à flancs blancs, le dernier chic automobile des années...1950.. j'ai craqué !. Et j'ai bien fait, le vélo se démarque totalement avec ces nouvelles roues !

    Résultat, un single speed résolument dans les tons beiges (bronze/miel/beige) qui a un sacré style mais toujours aussi casse gueule ;-)

    En fait, aucun risque de piler pour cause d'absence de freins dignes de ce nom, au mieux on...ralentit. Il faut donc pas mal anticiper et surtout éviter de se mettre dans une situation de freinage d'urgence.

    La bête :

     

    Un petit look "course" de l'entre-deux guerres qui me convient assez bien ;-) bon, faut que je vous laisse, je vais m'entrainer sur le vélodromme de Rennes pour les 6 jours du même nom (ah ? cela n'existe plus, dommage..).

    2 commentaires
  • Moi qui me moquait (gentiment) des Jackys décorant leur Ford Fiesta 1992 GT de longues flammes courant le long du bas de caisse.... je vrois que je suis rentré dans la secte..

    Bon, rassurez vous, je ne vais pas passer mes samedi après midi avec ces grand fauves au point d'eau (comprenez Feu Vert et Norauto de la SI Sud de Rennes) à hésiter entre de nouvelles jantes larges chromées (ou plutôt apparence Chrome) et un Méga Boos Sound Machine 5.1 tellement puissante que le Stade de France vient d'en acheter un pour le concert d'adieu de Jhonny (pas le dernier, le prochain).  

    Et non, ce serait pluôt chez les vélocistes que je pourrais retrouver mes compères. Car c'est en effet mon beau GIANT TCR qui a pati de ma recherche de staïle mec.

    Petit rappel historique, fin 2009, je m'étais fait plaisir en achetant des Cosmic Carbon d'occase. Vous me direz, vu mon niveau de merde, j'aurais mieu fait de prendre un abonnement chez Slim Fast mais passons sur ces remarques dont la bassesse ne vous honore pas (on ne ricane pas dans le fond !). Résultat, un look d'enfer mais je dois vous avouer que je tiquais sur la couleur jaune des gros logo COSMIC. Mais qu'importe le flacon, pourvu qu'on ai l'ivresse !

    J'avais pensé un moment les enlever pour les mettre en mode "all black" et les jours passaient (quoique les 20gr économisés auraient pu m'aider dans le recherche de performance ;-))

    Il y a quelques semaines,Jean-Yves du TOCC expose fièrement son Cannondale noir et blanc dont il venait de "relooker" les roues grace à des autocollants COSMIC blanc du plus bel effet trouvé au mexique sur Ebay. Ni une ni deux , j'allume l'ordinateur et déniche un vendeur anglais des fameux stickers. Ce sont les modèles utilisés sur les Cosmic Carbone SR de 2011. Alors ? Est ce de la contrefaçon ? Un mec qui en a imprimé une série et se fait du beurre en les revendant à des cake comme moi (et jean-yves, ne l'oublions pas) ? Peut être mais je m'en tape, je craque et commande illico les 12 stickers (6 par roues).

    2 semaines d'angoisse plus tard, je reçois le précieux colis.... reste à enlever les jaunes sans tout détruire.

    1ere étape : virer les anciens

    Un minimum responsable, je ne voulais pas céder aux sirènes de la mode et du design sans quelques précautions. Attaquer le sticker au ciseau à bois ou au burin ne semblait pas une solution intéressante dans la perspective de conserver mes roues (à peu près) intactes. Heureusement Onlinetri et sa cohorte de sésoeuvrés prêts à répondre en 2mn30sec sur l'intérêt (ou pas) d'avoir des bouchons en carbone pour courir Roth sachant que l'on fait 1m75 et que l'on a nagé au niveau communal entre 1082 et 1984 (catégories mimimes) étaient là (la phrase étant un peu longues, je parle des forumers). Et, miracle, ils avaient "la" solution : le sèche cheveux !. Avec mon look Yule Brunner (les 7 mercenaires pour les ignorants), je n'en ai pas trop l'usage. D'ailleurs, même avec la tignase de Borloo, je ne crois pas que je l'utiliserai, il faut bien avouer. Heureusement ma copine en est équipée comme toute girl qui se respecte (il faut bien que tous ces restos et ces séances de cinéma romatico-hugues Grantesques servent à quelque chose).

    Equipé du super Calor 110, je m'attaque anxieux à mon joujou carboné. Miracle, cela vient comme le papier peint d'une maison de la Faute sur mer post xynthia. Un conseil, bien chauffer la bête pour limiter les restes de colle sur la jante.

    Après, il me faudra moult stratagème pour virer la colle (éponge, décraissant, white spirit) pour finir avec le dissolvant de vernis à ongles de ma chère et tendre (et hop un resto de plus). Je comptais acheter de l'acétone, mais comme elle me le proposait si gentiment.. j'accepte. Au final, c'est correct mais pas extraordinaire (il reste des petites traces) mais bon, on n'est pas dans un concours de beauté canin non plus.

    2ème étape : apposer les nouveaux

    Vu que j'en ai un peu chié, je vous file quelques tuyaux :

    • Découper les autocollants avec une marge de 1 à 2 mm seulement
    • Faire attention aux deux petits trous d'évacuation d'eau de la jante (perso je n'ai pas fait gaffe pour la 1ere roue et, énorme coup de bol) le trou était pil dans l'espace libre du "S" de Cosmic lors de la pose du 2ème stickers. Un conseil donc, commencez par poser celui "autour" de ce trou (le trou qui n'est pas sous la valve. celui de la valve sera dégagé car entre deux stickers)
    • Ne répétez pas mon erreur du début : n'enlevez pas l'ensemble de l'autocollant pour le poser d'un coup. partez d'un coté et défaites au fur et à mesure le "double" de l'autocollant.
    • Si possible faites vous aider car ce n'et pas évident de poser un autocollant courbe pile poil.

    Le résultat (avouez que c'est pas mal) :

     Bon maintenant il reste à espérer qu'ils ne vont pas se décoler à la première sortie huide (voire à la 1ere sortie tout court). Et avec un peu de chance, quand je les revendrais, l'acheteru croiera avoir affaire à un modèle de 2011 et non de 2007 ! (mouais... vu la qualité de la pose, il va surtout voir que j'essaie de l'enfiler et me mettra un pain,...mauvaise option).

    Prochaine course : les sables d'olonnes et ensuite Paris pour faire le total kake au pied de la tour Effeil !


    7 commentaires
  • Après de nombreuses années de bons et loyaux services, mon bon vieux casque "basique" Décathlon arrive un peu en fin de vie. son plus haut fait d'armes : mon premier triathlon en 2005 sur le vieux vélo de route de mon grand-père. Je gardais depuis l'autocollant des organisateurs en souvenir. La pluie et le temps ont eu raison de lui... il vient de décrocher.

    Pile à ce moment je tombais sur le modèle Urban d'Ekoi avec un look super sympa (couleurs "Drapeau britannique" et visiere de protection).

    http://www.ekoi.fr/116-casque-urbain-city.html

    Fini le look dépassé de mon casque "polyvalent", me voici en total style mec ;-)

    Je l'ai reçu il y a 2 jours et il est trés réussi.

    Petit bémol, c'est une taille unique. Je n'avais d'ailleurs même pas vérifié que ma chtite tête allait rentrer dedans. Au final c'est juste,juste mais ça passe.

    J'ai fait un essai hier (sortie en ville juste pour fairre mon coq et accessoirement tester la visiere). La visiere protège mais pas totalement. Si vous êtes sensibles des yeux, privilégiez les lunettes, la visiere ne suffirat pas.

    Pour la petite info, il y a également une petite diode intégrée  à l'arrière du casque. Total look mais total sécurité également ;-)

     


    votre commentaire
  • Je viens d'équiper mon bon vieux ARCADE (vélo de ville tout noir, lourd mais roulant avec son panier à légumes derrière) d'un accessoire que je recommande :

    - un système de signalisation automatique ReeLight (www.reelight.com )

    C'est un truc tout con qui se compose d'aimants attachés sur les rayons (2/roue) et d'une lumiere qui s'accroche sur l'axe de la roue. Chaque passage des aimants déclanchant un flash lumineux.

    Il vaut mieux prendre le modele avec "batterie" qui maintient un clignotement à l'arrêt (une fois avoir roulé 200/300m bien sur) (c'est le SL120 Power Backup).

    Cela vous garantit d'être vu, pas vraiment de voir car le clignotement blanc à l'avant n'est pas suffisant.

    Je conseille aussi, pour éviter de se le faire piquer, d'accrocher sa roue avec des écrous. OK vous ne pourrez pas la démonter sans outils (clés de 15) mais au moins on aura plus de mal à vous piquer les fameux ReeLight et accessoirement vos roues.

    Avec ce système, vous n'avez plus à vous préoccuper des piles ou de votre dynamo. Et, même pour la ville et ses éclairages, c'est un gros plus "sécurité".

    NB : c'est parfaitement montable sur votre mulet pour les sorties hivernales !

     


    votre commentaire
  • Encore une fois victime du "Tuning Vélo", je viens d'acquérir un superbe pédalier Dura Ace 7900 (d'occaze tout de même faut pas pousser).

    Un collègue vient d'acheter un vélo Time (en méga promo ceci dit en passant ce qui est assez rare dans le monde du vélo) doté d'un pédalier carbone noir du plus bel effet. J'ai imédiatement été un peu jaloux de ce bel enfin en regardant mon Ultégra usé (mais pas trop quand même).

    Après avoir fait un peu de lèche vitrine chez les vélocistes, je me rends compte que ces saloperies de 180gr ne sont pas données-données. Bon, on verra plus tard. Pour info, devant ma demande "pur tuning" "Moi vouloir carbone !", un vélociste m'avait suggéré de craquer sur le Dura Ace de 2009 en méga promo (430 E tout de même).

    Mais à tout hasard, allons faire un tour sur Troc-Vélo... "pour voir" comme on dit (ou plaisir des yeux si on est dans le souk ou le sentier).

    Et là j'y trouve un Dura-Ace 7900 50*36 + plateau 34 + chaine quasi neufs (1000 kms)... quelques questions au vendeur et un tour sur le forum Matos d'Onlinetri et l'affaire était faite.

    Me voila donc avec un pédalier compact tout beau...la grande classe !

     

    Prochaine étape le casque aéro en carbone ? Non, tu es fou ! Mais il y en a un beau pas cher sur Troc-vélo ! Pas question ! Tu es sur, il parait que c'est efficace dés 25km/h.... Arghhhhh... me voila pris par la schyzophrénie de l'acheteur cycle compulsif Rigolant

    La bête en version course 2010 :


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique