• votre commentaire
  • 3eme triathlon découverte (long) : les championnats de France !(euh enfin, pas pourmoi;-))
    Les choses sérieuses commencent, il y aura toutes les pointures... demain... pour l'instant place aux 250 participants du découverte.
    Les conditions sont assez dantesques, bcp de vent et parfois de la pluie (vive la Bretagne...). Résultat, les bouées sur le plan d'eau sont minuscules, les grosses ayant été arrachées par la tempête (remarquez, moi, je pense pas vraiment être premier donc je m'en fous un petit peu, je suivrai le troupeau). De plus, le vélo est passé de deux boucles de 10km à 3 de 8,5 soit 25,5 km avec la moitié face au vent (durrrr) et l'autre où on se prend pour un avion (faciiiile).


    Résultats :
    Total : 1h37m08 178eme sur 240
    Natation   12m10 125eme  
    Vélo    57m27 169eme scratch 165eme à la fin du vélo (chute de 40 places !)
    CAP   27m31 198 scratch (perte de 13 places)   

    Un triathlon que je recommande, pas mal pour se lancer dans la saison (qui plus est on peut approcher les idoles !)

    votre commentaire
  • 2eme triathlon découverte (court) : ambiance familiale et champetre.



    Il fait mauvais voire très mauvais pour ce 1er mai 2006 (pluie temps gris, vent...). Ce sera mon premier triathlon avec mon nouveau vélo et donc avec tout ce que cela entraine (résultats, chaussures de clowns, etc..). J'arrive sur le triathlon complètement trempé. Habitant à 5km je suis venu en vélo.. mais ma maigre protection (sac poubelle grande taille...) a été plutot inefficace...



    Le triathlon découverte court (400m, 14km, 3km) est ultra familial et javoue que c'est très sympa.



    1er moment difficile, la natation dans un étang plein de grenouilles ravies par la pluie (non je déconne, c'était clean). C'est surtout la température style 14° qui était moins cool. Je me rends compte qu'un shorty de planche c'est pas si adapté que cela : ça caille et ç'est génant pour la nage ! (mais bon, pas le choix on attendra pour l'Aquaman)



    2ème moment difficile : la transition. Je sors assez bien de la natation (27eme) et arrive dans le parc. Là je me démène comme un diable pour enfiler mon haut (un haut décathlon design mais un peu trop proche du corps et surtout avec une fermeture sur l'épaule pas pratiqe du tout). Puis je veux enfiler mes chaussettes sèches. Horreur, ce sont celles de mon amie qui chausse du 36 ! Je dois reprendre celles utilisées pour venir et qui sont trempées !. Résultat, bcp de temps de perdu !



    Le reste se déroule plutot bien et je suis pas mécontent de mon prolongateur acheté sur Ebay 2 semaines avant (c'est sympa et cela fait pro).



    Résultats : 61eme sur 81.



    Natation : 27eme en 10'29   Vélo : 64eme scratch et 56 eme (perte de 29 places !)   CAP : 68 eme scratch et 61eme (perte de 5 places).



    J'enrage un peu car je n'ai été quasiment pas été doublé en vélo. Les 29 places perdues l'ont donc été dans la transition. Too bad. Mais au final cela reste un très bon souvenir, complètement différent de celui de la Baule.



    http://toc.cesson.sevigne.online.fr/

    votre commentaire
  • 1er triathlon découverte (long) : le coup dans le tronche pour ce superbe week end.


    Nous étions un groupe de 5 "novices" à se lancer dans l'aventure. 
    Résultat global : 500eme sur 650 (malheureusement pas de temps intermédiaires)
    Plutot bien en natation mais en vélo j'ai compris que j'étais un cran en dessous avec le vieux vélo de mon grand père (excellente qualité certes mais un peu ancien : 1975 !). Pour la CAP, j'étais "homogène".


    La journée :
    Arrivé sur le site la veille pour le Tri-Relais (natation + course because abandon du coureur à la dernière minute), je suis complètement dans l'ambiance. on récupère nos dossards, la pression monte. A la rentrée dans le parc vélo, séquence émotion lorsque l'on me marque le N° sur l'épaule et la jambe ! Je me crois presque à Hawai !
    Sur le site l'ambiance est décontractée, mais on sent une certaine fièvre. A coté de moi, plutot des bizuths comme moi avec des vieux biclous (le mien a tout de même la palme de l'ancienneté). Une équipe de sport+ vient interviewer mon voisin qui est un champion international de saut d'obstacles (équitation). Alors ? Quelles impressions avant le grand saut ? etc, etc...
    La natation :  On passe à l'eau, le palpitant commence à jouer la chamade, on est tous excités. Faisant confiance à ma pellicule de gras, je vais faire la natation en maillot alors que tout le monde est en combinaison. Cela me donne un petit sentiment de supériorité complètement injustifié, mais cela fait du bien ;-)
    C'est parti ! habitué de la natation en tri relais, je ne m'en sors pas trop mal (enfin je crois....). Puis c'est la course à travers la plage et l'immense parc. Je m'oriente vers mon biclou alors que la pluie commence à tomber ,chiotte !
    1ere transition La transition est ...comme elle est... et on se lance sur la piste.
    Vélo : Dans la partie vélo, je réalise qu'il y a un GAP assez phénoménal avec les autres conccurents. Je me fais doubler par tout le monde ! Même des mamies ! (bon d'accord avec "Club Cycliste de Guérande" sur leurs maillots mais tout de même cela fait un peu mal à l'orgueil)
    La pluie continue de tomber. Même si je trouve cela chiant, j'aime bien ces conditions un peu "Warrior", cela donne du piment à l'épreuve.
    2eme Transition. Sur les conseils d'un ancien triathlete, je "mouline" le dernier km. Résultat je me fais encore dépasser par un bon paquet de coureurs. Cool, l'essentiel est de terminer....grrrrrr
    Course à pied Rien à dire sur la CAP sinon le plaisir de voir l'arche d'arrivée avec en prime le soleil qui pointe !


    Une journée top !


    NB : pour la petite histoire, j'ai fait le vélo sur mon vieux biclou avec les pneux d'origine (1974 !). Sur un des pneux, il y avait une espèce de bousouflure.... je savais pas trop ce que c'était... mais en faisant 500 m à vélo pour revenir vers la voiture après la course, mon pneu a éclaté ! coup de bol cela ne c'est pas passé pendant la course, j'aurais été vert ! (commme ce cycliste qui a crevé à mi-parcours, résultat, il est arrivé hors limite ! malgré sa course courageurse en chaussures de vélo    too bad)


    votre commentaire

  • votre commentaire