• Une année avec un premier semestre toussotant, hélas sans perte de poids. De plus une blessure fin juin va stopper net la pratique de la course à pied (heureusement, elle ne m'epêchera pas de faire du vélo à gogo dans la campagne Rouennaise).

    Reste une très bonne activité vélo en septembre pour solder une année proche de 2013 (Certes avec prépa Ironman mais aussi un 4ème trimestre désastreux qui a fait chuter le total).

     Toujours la chute automnale mais un peu moins marquée cette année (un début de progrès ? ).Quand aux "bulles", on peut dire que la répartition est idéale avec une courte tête des vertes (C'est toujours cela de pris). Pas mal de noires mais surtout dues à la blessure au pied et bien sur à l'absence récurrente de natation, sans parler des "Divers" (il va falloir se mettre à la PPG).

    La répartition par semain, on voit bien la chute brutale de la course à mi année.

    Une progression assez proche de 2012 et 2013 qui fait flirter la moyenne 2008-2014 autour de 6h/sem.

     


    votre commentaire
  • Ce 2ème trimestre a été une véritable reprise avec du vélo à gogo grace aux sorties du Vaudreuil. Résultat : qusiment toutes les semaines sont "vertes" La course reprend du poil de la bête même si avec un peu plus de 2h/semaine ce n'est pas encore le Nirvana. A noter une petite poussée de la "Muscu" pour se préparer un corps de rêve cet été (hum...).

    ENTRAINEMENT 2015 : S14 à S26

    ENTRAINEMENT 2015 : S14 à S26

    ENTRAINEMENT 2015 : S14 à S26

     

     


    votre commentaire
  • Un trimestre marqué par l'inscription à l'Ironman de Vichy. Janvier a été plutôt bas mais au moins, c'était régulier. La semaine aux states était un désastre (méga cookies et peu de dispo pour le sport). Un mois de mars en bonne reprise malgré une semaine bof en Italie.

    A noter tout d même la progression régulière, aussi bien mois par mois qu pour les "bullets"

    ENTRAINEMENT 2015 S01 à S13

    ENTRAINEMENT 2015 S01 à S13

    ENTRAINEMENT 2015 S01 à S13


    votre commentaire
  • Après avoir lu une série TOPITO trs sympa sur les marathons, voici, sur le même principe, mes ressentis sur 4 triathlons qui m m'ont marqué.

    Triathlon de La Baule Le premier, plein de fois en S, M et Relais

    Camembert Triathlon La Baule

    Triathlon de Cesson Celui de mon club historique, courru 5/6 fois en S

    Camembert Triathlon Cesson

     

    Triathlon de Paris Juste une fois en 2011 mais un super souvenir qui a enclenché la démarche du long

    Camembert Triathlon Paris 2011

    Triathlon Ironman de Vichy  En 2013, mon seul IM mais quel souvenir

    Camembert Ironman Vichy 2013


    votre commentaire
  • A l'extrême limite du mois de janvier...et de la période de promo de la "bienfaisante" société IronMan suite au rachat de Challenge Vichy ;-), j'ai pris "la" bonne résolution de l'année : retourner dans la cité thermale pour faire exploser le chrono de 2013 soit 12h30.

    Cela me permettra de juger la qualité des deux gros organisateurs de courses format IM dans le monde : Challenge et Ironman (bon, OK, ce n'est pas vraiment le but). Avec, entre autres : 

    • Moquette rouge contre moquette bleue
    • "Bienvenue dans la famille Challenge" contre "You are an Ironman !"
    • Les bouts de choux accompagnant les finishers contre.... ben plus rien (pas autorisé ! non ? si ! rhoooo)
    • La biere Erdinger contre la Budweiser
    • Deutchmark (euh non Euro) contre Dollar
    • 3,9km contre 2,4miles
    • 180km contre 112miles
    • 42,2km contre 26,2miles
    • Merkerl contre Obama
    • Ferdinand Piesh contre Tony Stark
    • T-Shirt finisher un peu trop soft contre gros logo M bien pimpim;-)

    J'espère en tout cas que ce que j'avais trouvé génial en 2013 sera encore là :

    • Des bénévoles super
    • Des ravitaillements hyper bien achalendés tous les 20km en vélo et 2,5km à pied
    • Le massage à la fin pour "bien" récupérer
    • Une méga ambiance de la pasta party à la ligne d'arrivée
    • Une jolie chtite médaille pour les souvenirs :-)

    Le site des nouveaux organisateurs : http://www.ironman.com/fr-fr/triathlon/events/emea/ironman/vichy.aspx#axzz3QceA8XeR


    votre commentaire
  • La blessure au pied n'est toujours pas guérie. Résultat : un trimlestre avec à peine plus de 3h de courses (en fait de longues marches). C'est le vélo qui en a profité, fortement aidé par les séances de Home Trainer au Mercure du Vaudreuil.
    On note malheureusement le classique coup de mou de novembre avec une 2ème semaine "rouge" pour 2014 (ce qui montre une relative régularité sur l'année). Le mois termine tout de même à 5,5h/semaine. Certes plus mauvais score de 2014 mais pas si désastreux que cela. On note un pic natation pour cause de semaine à Djerba avec une piscine géante (60m de long ! la plus grande de l'ile à priori).


    votre commentaire
  • Description :

     

    • Emeraude race Saint Lunaire
    • Half Ironman (1900/90/21)
    • 14/09
    • 500 participants dont 5 Capgemini et 15 Saint Grégoire Triathlon

     

    Site de l'épreuve : http://www.emeraude-events.com/ 

    Avant l’épreuve :

    Fin 2013, nous avions déjà coché ce Half comme un projet potentiel pour « Capgemini Triathlon », en tout cas pour Rennes. Après quelques mois, nous serons finalement 5 de Cap Rennes à s’inscrire.

    Ce Half comme « objectif de l’année ».

    Il est clair que le dernier trimestre 2013 ainsi que le premier de 2014 furent un désastre pour la  pratique sportive et les habitudes alimentaires avec une prise de poids de 20kgs (90 à 110) entre le Challenge Vichy et le mois de mars….. Autant dire que l’heure était grave quand j’ai essayé de prendre les choses en main à 6 mois de l’épreuve. Dans les faits la perte de poids a été plus que lente… mais bon avec un finish à 99 en septembre (Yessss, je suis Sub 100)

    Très mauvaise nouvelle début juillet alors que je reprenais du poil de la bête, une blessure au pied gauche (cela ne s’invente pas) vas m’empêcher de courir depuis lors. Heureusement, pas de problème pour le vélo et bien sur pour la natation.

    Du coup..Comment faire ?.... Ne pouvant jogger, la perte de poids s’en est trouvée ralentie et en plus, je ne me voyais pas courir le semi d’un Half sans aucune prépa. La décision s’est imposée d’elle-même : faire un 2/3 de triathlon en laissant tomber la CAP. Ce sera donc mon premier abandon en près de 40 tris, mais peu m’importe.

    Certes j’ai réussi à caser pas mal de tours sur le Giant entre 40 et 60kms (complétés de très régulières sessions home trainer à l’hôtel). Pour me rassurer, je vais tout de même programmer une « grosse » sortie vélo 1 semaine avant la course : 132km dans le nord de Rennes.

    http://www.strava.com/activities/191046179

    Fin un peu sur les rotules mais rassuré, les 90kms passeront comme une lettre à la poste malgré la natation.

    Les jours avant la course.

    Il y a 3/4 ans, quelques kilos en trop avaient rendu plus que complexe l’enfilage de mon Orca. A 99, soit 10 au dessus des moyennes saisonnières, pas de doute, il faut tester. 30sec suffiront à me décider : impossible de la mettre, ce sera donc sans l’Orca salvatrice. Pas de problème pour la distance, la difficulté pourrait être la fraicheur de l’eau (Bretagne nord mi-septembre quand même).

     

    Par précaution, je vais emporter un vieux shorty Décathlon taille XL. Mais bon, je ne pense pas que cela sera d’une grande utilité. C’est uniquement au cas où la combi serait obligatoire (en plus nager 45mn par 15°C sans rien, je ne le sens pas trop).

    Arrivés la veille nous passons la nuit en chambre d’hôte à Saint Lunaire même (vive Rb nb ;-)). Le samedi bien ensoleillé finira de me décider : tant qu’à être guignol, autant l’être totalement et puis, après tout, je n’ai pas à me farcir le semi. Ce sera donc en short à fleur, haut lycra de surfer et bonnet Nat « requin » que je me lancerai dans la baie.

    Juste avant la course

    Half Ironman de Saint Lunaire 14 Sept 2014 (2/3)Rien à dire, c’est nickel avec un parc simple mais clair, les tentes pour une transition en mode « sacs » et des bénévoles souriants. J’y retrouve les 4 autres Capgeminis ainsi que bonne quinzaine de Grégoriens.  Le parc se remplit de vélos plus que haut de gamme, pas de doute les 2000E de prime au vainqueur attisent les convoitises.

    Natation

    Les 1900m sont constitués d’une espèce de carré à parcourir 2 fois. 500 otaries descendent sur la plage au son de la cornemuse (Breizh spirit mec). Ou plutôt 499 otaries et 1 « pingouin blanc », moi, seul sans combinaison (au moins on me repère facilement). Un chti coup passage dans l’eau avant le départ me rassure. Certes ce n’est pas les Antilles mais elle doit être à 18°C donc ça baigne. Les organisateurs nous font remonter en haut de la plage pour un départ en mode 24h du mans vintage avec une course sur le sable en amuse-gueule. Coup de trompe, et c’est parti !

    Vu mon niveau et équipement, je vais y aller plus que cool. Mais on ne se refait pas (et puis autant limiter la durée du bain « frisquet »), je vais donc avoir tendance à bien appuyer (histoire également de ne pas terminer la natation en dernier, j’ai mon honneur). Les coté me paraissent interminables… enfin voici la sortie à l’australienne (sur la plage comme les surfeurs mec !). J’ai l’impression que certains spectateurs ont été plutôt surpris/amusés de voir débarquer « l’ange blanc » au milieu (enfin à la fin en fait) du défilé des « blacks swimmers ». Pour une fois qu’il voyait un « Aussie » dans la sortie éponyme !


    Half Ironman de Saint Lunaire 14 Sept 2014 (2/3)Forcément c’est un peu moins la baston dans la 2ème boucle et, à chaque virage, j’essaie de vérifier s’il y a encore quelques bras derrière moi. Voila enfin la sortie, c’est dingue ce que la mer a monté depuis le départ…. On n’a pourtant pas nagé 3 heures. Certes non mais un peu plus que prévu tout de même car, technophilie oblige, les porteurs de Garmin vont chiffrer le parcours à 2400m (maintenant, est ce que la boucle sur la plage qui fait bien 150m est compris dans la natation…c’est le débat). Mais comme de toute façon on a payé pour en chier, nous ne sommes pas contre un petit peu de rab.

    Résultat natation : 57mn51sec (je me disais bien qu'il y avait plus de 1900...et en plus on avait la plage à traverser). Environ 367eme

    Transition T1

    Transition en sac = que du bonheur.  A l’inverse du pur triathlète qui assure la transition en maximum 2/3 minutes, je me la jour plus que tranquille avec un changement complet de tenue. Résultat, assis sur ma chaise en plastique, je suis un peu comme une vache qui regarde passer les trains mais qu’importe. Sortie du parc en tenue complète, récupération de la bête (il reste quelques vélos mais pas tant que cela…)

    Résultat T2 : 10mn !!! et probablement le dernier temps ;-)

    Vélo.

    Le vélo en constitué de trois boucles de 30km. Enfin, « boucles », il faut le dire vite, c’est plutôt une espèce d’étoile à branches plates avec quelques 180° au menu (un peu comme le CD de Paris). On peut la résumer en quatre phases :

    • 3 km super jolis vers St Briac : le long du golf puis de la baie
    • 12km en pleine campagne sur des petites routes (états correct tout de même)
    • 12km super roulants sur les « grands axes » derrière Saint Lunaire
    • 3km de traversée de Saint Lunaire

    Un joli parcours bucolique. Avec un ravitaillement « à la volée » à chaque passage devant le départ (2 fois en fait car on m’a refusé un bidon en sortie de parc. Certes je n’en avais pas vraiment besoin mais certains ont pu être frustrés.

    Forcément, partant dans le dernier quart, je suis un peu seul sur la route mais cela ne m’empêche pas de bien envoyer (enfin c’est ce que je crois) et surtout d’apprécier le paysage.  Mes voisins de bitume sont plutôt de mon niveau, on se double, se redoublent….. Tout le monde est égaux ! (certains plus que d’autres comme dirait Coluche). Et, ô stupeur, alors que j’arrive à peine aux 15kms, une moto orga me dépasse… puis c’est le fameux souffle de la roue lenticulaire du premier ! Ce salopard (oups pardon, cet athlète) m’a mis 30km dans la vue. Certes la natation était plus longue, je ne suis pas en grande forme et ne disposait pas de combinaison mais tout de même ! De mémoire à Mansigné seuls les 2 premiers m’avaient doublés et au km 55 !. Bon, on ne va pas en faire une maladie, cela a l’avantage de mettre de l’animation (un peu comme dans le premier tour de Vichy quand les costauds du Half nous fumaient). Le premier et futur vainqueur est vraiment au dessus du lot car de longues minutes vont s’écouler avec d’apercevoir ses poursuivants (environ au km 20). A partir de ce moment, le « déposage en règle » sera constant. Par contre toujours pas de filles.

    Le parcours propose 3 « branches » (lignes droites en A/R) qui permettent de se positionner entre nous. Pas facile avec les mélanges des tour1 + tour 2 de s’y retrouver mais c’est sympa. Les passages sur la « grande » route au bitume impeccable, légère descente et vent dans le dos permettront aux avions de chasse de s’en donner à cœur joie (et mois aussi d’ailleurs…à quelle joie d’entendre le sifflement des ZIPPs).

    La première fille n’est autre que Jessica Harrisson. Elle va me dépasser seulement quelques centaines de mètres avant la fin de mon 2ème tour. Elle aura le droit de bifurquer directement dans le parc alors que, sous les regards compatissants des bénévoles, je m’envole vers ma dernière boucle.

    30km un peu plus dur il faut bien l’avouer. Plus d’avion de chasse pour vous distraire, des voitures lâchées un peu partout, solitude, solitude….J’ai d’ailleurs appris que des automobilistes excédés avaient « forcé » les barrages des bénévoles. Perso, dans mon 3ème tour, ce n’était pas la mort d’avoir de temps en temps une bagnole d’intercalée. Mais le sujet est vif car pourrait remettre en cause l’orga l’année prochaine, affaire à suivre.

    Fin du vélo 88,8km en 3h09 autour de 410 pour le vélo 

    Transition T2 :

    Toujours en sacs, toujours pépère. Mes compagnons de tente étaient un poil surpris de me voie enfiler un bermuda avant d’attaquer se semi ;-)

    Et hop, de nouveau 10mn pépère

    Course :

    ….et pas de course. Premier « abandon » en 34 triathlons. Pas vraiment un abandon d’ailleurs..

    La course en 3 boucles de 7 le long de la cote et ses escaliers en ont ravi plus d’un à ce qu’il parait

    En bilan : un 2/3 de triathlon bien agréable, je n’avais jamais fait de sortie vélo immédiatement après une séance piscine. Et puis,  l’ambiance des parcs c’est quand même quelque chose. Sans oublier le sweat polaire blanc très sympa « cadeau » des organisateurs !


    2 commentaires
  • Mauvaise nouvelle en juillet : une blessure à la plante du pied gauche (cela ne s'invente pas !) m'empêchera de courir pendant tout le trimestre (les rares courses sont des marches longues...).
    Heureusement pas de problème pour le vélo, je pourrais en faire pas mal au Vaudreuil (HT et sorties dans les "collinnes" des boucles de la Seine).
    Classique de l'été : une bonne quantité de sessions natation avec certaines en mode "tapis roulant" dans le bassin d'Arcachon.
    A noter un nouveau reccord mensuel vélo avec 1300km au compteur en septembre (normal...plus de course et peu de natation = un max de vélo)

     

     


    votre commentaire