• Ce dernier trimestre a été la meilleure clôture d'année de tous les temps. Année record à 600h. Pourtant cela ne m'a pas empêché de prendre 8kg sur la période, la faute à une alimentation désordonnée. Comme quoi, pas de secret, la perte de poids se joue dans l'assiette et non sur la piste. Petit bémol sportif de fin d'année, une sorte de tendinite à la cheville va me faire arrêter la course mi novembre. Toujours pas résolu le 1er janvier mais en bonne voie (je croise les doigts).

    Conséquence : je vais me refaire un challenge "perte de poids" perso les trois premiers mois de 2017. RDV début avril pour le bilan. Objectif : -12kg

    Entrainement 2016 : S40 à S52

    Entrainement 2016 : S40 à S52

    Entrainement 2016 : S40 à S52


    votre commentaire
  • Synthèse Année 2016 :

    L'année 2016 a commencé sur les chapeaux de roues avec le lancement de deux challenges "Training Academy" successifs (partant de 104kg, il était temps de prendre le taureau par le Ketlebell). Résultat : 18kg en moins en 3 mois qui lanceront la préparation de l'Ironman de Vitoria mi juillet. Après cette expérience, je vais m'équiper et m'organiser régulièrement des séances  "PPG/HIIT" dans mon garage pour compléter le triptyque nage/vélo/course. Préparation Vitoria globalement OK mais un réel manque de sorties vélo longues aura un verdict implacable : je serais naze à la sortie vélo = marathon dans le méga dur et une semaine 0 sport dans la foulée (bon, il faut aussi dire que les 33°C le jour de la course n'ont pas aidé).

    Après cet objectif annuel, le M de Carnac (objectif club) suivi du S de La Baule (objectif Capgemini) seront de réelles motivations pour maintenir un certain niveau en été. En automne, patatras, OK coté sport malgré une tendinite en décembre mais le régime a été super négatif. Du coup, reprise globale de 12kg pour finir à 98. En même temps avec les 2/3 des journées dans le rouge, difficile d'espérer mieux (voire même les 3/4 si on ne prends pas en compte la période des challenges). Bon, c'est mieux que 104 mais ce n'est tout de même pas honorable du tout. Surtout avec une année record de 600h de sport. Moralité, rien ne sert de courir il faut manger à point (et surtout avec modération). Je vais donc essayer de me refaire le challenge en mode perso sur la période de janvier/février/mars. Objectif : -12Kg

    Pour finir, les fameuses "bulles" témoins de régularité et d'équilibre sont bien vertes cette année. La natation est toujours à la traîne avec presque la moitié de l'année au sec mais c'est habituel et pas si grave que cela. Grande première depuis plusieurs année, une semaine "noire" (0 sport). Pour ma défense il s'agissait de la semaine suivant Vitoria d'où je suis revenu en vrac.

    La répartition entre les sports est assez classique avec 50% de vélo. On note une vrai poussée du "Divers" (en fait 99% de HIIT) grâce aux challenges et à l'achat de quelques haltères.

    Pour ce qui est des courses : le 10km de Saint Grégoire, Ironman Vitoria, M de Carnac (record en 2h40) et S de La Baule (record en 1h16).

    En synthèse une très belle année d'entrainement, peu de courses mais des belles et un abus de M&Ms + pâte à tartiner "Spéculos" à corriger absolument ;-)

     

    Bilan annuel : entrainement 2016

    Bilan annuel : entrainement 2016

    Bilan annuel : entrainement 2016

    Bilan annuel : entrainement 2016

    Bilan annuel : entrainement 2016

    Bilan annuel : entrainement 2016


    votre commentaire
  • (en construction)

    Objectif Alpe d'Huez en 2017Le club de Saint Grégoire Triathlon a présenté ses objectifs clubs 2017 avec deux épreuves en point de mire : le Half de Saint Jean de Luz (IronBask le 9/9) et le super L de l'Alpe d'Huez (28/07).

    Pourquoi super L ? Et bien il s'agit d'un Half bien costaud avec :

    • 2,2km de natation dans une eau relativement fraiche (lac de montagne)
    • 115 km de vélo avec 3 cols dont le finish en haut des 21 lacets de l'Alpe (mythique non ?)
    • 22km de course à pied avec 3 bosses (une par boucle dans la station de ski)

    Alors effectivement, après trois IronMan "faciles" (Vichy * 2 et Vitoria), le challenge montagne est intéressant. La préparation devra être beaucoup plus exigeante, en particulier pour le vélo et....la perte de poids.

    Je me tâte encore car la date du 28 juillet n'est pas vraiment facile. Petit plus produit, les organisateurs promettent moult cadeaux au club le plus représenté. Et comme on est déja quasiment 60 à vouloir y aller (sur l'ensemble des épreuves), je sens que le SGT va encore se faire remarquer.

    Il ne me reste plus qu'à perdre 15kg et trouver une bonne grosse pente dans le coin de Rennes. Je viens d'aller fouiner sur Strava, sauf que la plupart des prétendus "cols" sont en fait dus à des erreurs de calcul. Reste les bosses de Saint Germain...mais tellement courtes.

     


    votre commentaire
  • Le 3ème trimestre a commencé avec une méga semaine pour cause d'IronMan de Vitoria-Gasteiz. Suivi immédiatement d'une "Black Week"  (0 heure). Ce qui ne m'était pas arrivé depuis plus de 5 ans, mais c'est la rançon du succès.

    Les échéances du triathlon de Carnac puis La Baule fin septembre ont réussi à me faire garder un rythme honorable d'un peu plus de 10h/semaine. Avec bien sur la classique "baisse vélo" de l'été pour cause de déplacements Sud-Ouest (mais bon, je me suis quand même fait le rhune 2 fois avec mon vieux Arcade de 15kg).

    Quand au régime, il n'a vraiment pas été à la fête. Le prochain mois (octobre) sera décisif si je veux ne pas réitérer les automnes catastrophiques de ces dernières années.

    Entrainement S27 à 39

     

     


    votre commentaire
  • Date : 25 Septembre 2016
    Lieu : La Baule

    Triathlon Découverte La Baule 2016Format : Triathlon S (500m / 20km / 5km)

    Le lendemain du relais avec les 65 équipes Cap dont bibi comme nageur de l'une d'entre elles, l'occasion était trop belle de ne pas réaliser le doublé.

    La vente de printemps ayant vu les 1200 places partir en 30mn...la seule solution était d'attendre le 2ème larguage, celui des slots "partenaires" en septembre. Bien m'en a pris car, malgré le faible quota de places (une trentaine), il en restait encore en soirée. Difficile de résister  à l'attrait de cette épreuve qui m'a vu débuter en 2005 en mode total padawan (pas de combinaison, dossard épinglé et vélo des années 70).

    Ce sera tout de même la 8ème fois que je déposerai mon paquetage dans ce looooooonnng parc vélo. La dernière en date : 2015 dans un contexte équivalent (lendemain de relais Capgemini) mais pas super préparé et subissant encore les effets d'un IronMan de Vichy désastreux pourtant couru 3 semaines auparavant. Pourtant, j'y avais frôlé mon record de l'épreuve en bouclant le S en 1h24 (merci le matériel)

    Le matin de la course

    Triathlon Découverte La Baule 2016Dodo dans l'hotel Mona Lisa près de la gare et départ semi matinal avec deux Cap Alsaciens inscrits également. Je vais retrouver 3 Grégoriens venus se rassurer au milieu des Btwins et autres vélos de ville (non je déconne, il y a aussi du sérieux avec des cadets de club à la pelle)

    Natation

    Depuis 3/4 ans c'est départ en deux gros paquets de 600 et boucles similaires pour les deux groupes histoire d'éviter les plaintes version Caliméro (bouhhhh, c'est trop injuste, le courant était contre moi). Comme la veille, un simple U de 500m avant de traverser la plage). Partant comme d'habitude à l'extérieur j'évite la baston et parvient assez vite à nager vraiment cool. La petite houle de la veille est cette fois ci inexistante. En vieux singe, j'ai appris de mon erreur sur le relais (dérive hors de la meilleure ligne à cause du courant) et vais donc me corriger au fur et à mesure de manière à sortir de l'eau pile en face de l'arche. Il ne reste plus qu'à traverser tout le parc et se changer avec un petit malus me concernant : ayant bêtement oublié le singlet je vais devoir enfiler le haut vélo. Ce qui, sur une peau encore humide, est un peu énervant.

    Résultat natation + T1 : 15mn20 et 268ème / 1200

    Vélo

    Un peu comme à Carnac la semaine précédente, l'objectif est d'aller le plus vite possible sans se poser aucune question. La course est avec drafting, je vais donc en faire un peu mais pas tant que cela. Détestant être dans les roues ce format va me motiver pour placer des patates régulièrement afin de me mettre en tête de peloton. Et à force de papates, la moyenne est bonne. Je vais faire péter un bon 34 de moyenne grace aux roues Airborne et à une version super light du vélo (pas de prolongateur, pas de kit réparation et bidon à moitié rempli ;-))

    Résultat vélo + T2 : 38mn26 et 258ème. J'ai même réussi à gagner 27 places en vélo, c'est la 1ere fois que cela m'arrive. Généralement je me fais allumer, surtout en sortant dans le premier 1/4 de natation.

    Parcours Strava : https://www.strava.com/activities/724065895

    Course à pied

    5km, c'est limite un échauffement donc plus aucune question à se poser : à fond, on verra bien si cela tient. Dans les premier 200m, un rapide coup d'oeil sur la fitbit me donne un 4:30 au kilo. Je n'ai jamais courru comme cela ! C'est l'effet "Dossard" certainement.

    Résultat course à pied : 22mn30 et 350ème. Perte de 14 places certes mais je suis super content. J'ai même battu mon record Strava

    Le parcours Strava : https://www.strava.com/activities/724065877 

    Général

    1h16mn15 et 255 sur 1009 finishers. Reccord pour La Baule et sur format S (compte tenu du parc énorme, on peut considérer que c'est comme un S malgré les 500m de natation). Pour mémoire j'avais mis 1h35 en 2005 ;-)

    Vidéo :

    Le triathlon S dans son intégralité : https://www.youtube.com/watch?v=pCMjVQTN58A 

     

     


    votre commentaire
  • Date : 24 septembre 2016

    Tr-Relais La Baule 2016 - Capgemini
    Lieu : La Baule 
    Format : Tri-relais 500m/26km/6,4km

    Après le succès de l'édition 2015 (40 équipes de la division services venant de Paris et les grandes villes de l'ouest), le service communication de Capgemini a décidé de monter d'un cran en étendant le concept à toutes les divisions soit environ 12 000 salariés.

    Au final ce seront 65 places proposées pour 90 demandes. Cela dans toute la France. Les équipes viendront de Rennes, Nantes, Bordeaux, Bayonne, Toulouse, Marseille, Lyon, Grenoble, Strasbourg, Lille, Paris et Orléans. Un véritable tour de France !

    Pour ce qui me concerne, je rempile en tant que nageur avec mes deux compères (ci dessous : Erwan (moi)/Dominique/Ronan). Nous serons de nouveau réunis sous la bannière "IronBreizh" avec 5 autres équipes Rennaises à nos cotés.

    Tr-Relais La Baule 2016 - Capgemini

    Le programme : 

    • Dîner avec près de 200 personnes le vendredi soir dans un restaurant de La Baule (malheureusement pas sur la plage, aucune des paillotes n'étant capable de nous accueillir). Ce sera l'occasion de distribuer les récompenses du challenge Strava (meilleurs entraînements sur les 3 semaines avant la course)
    • Petit déjeuner dans le méga barnum puis Relais le samedi matin avant de tous se retrouver sur la plage pour un giga pique-nique.

    La course :

    Je serais le nageur de l'équipe "IronBreizh". L'an dernier nous étions les 2ème de 40 équipes Capgemini, 61ème sur l'ensemble des participants. En résumé : on ne change pas une équipe qui gagne.

    650 équipes cela fait presque 2000 personnes dans le parc vélo. Certes il est grand mais cela génère un joyeux bordel. Les équipes Capgemini sont plutôt au début, c'est donc une marée bleu ciel qui est présente (avec en face une marée jaune d'EY et une autre marée bleu ciel pour les équipes STX (chantier naval de St Nazaire)). Derniers conseils entre participants et la vague de bonnets roses descend sur la plage.

    Départ en deux groupes face à une mer un chouye agitée. De loin ce n'est pas vraiment Hossegor mais lors de la rentrée on a bien senti les vagues puis la houle. En tant que nageur je vais la jouer un peu large et, logiquement, perdre du temps lors du passage des bouées. sur le retour, avec le courant de coté, ma nage sera assez peu rectiligne. Résultat une arrivée à l'extrémité de la zone synonyme de perte de terrain mais c'est le jeu ma pauvre lucette. Remontée à fond les ballons sur  la plage puis le long du parc (les équipes Capgemini sont coté sortie). La foule est compacte entre les nageurs, les équipiers, les cyclistes qui partent en faisant "clac/clac". J'arrive tout de même à dépasser quelques otaries, c'est toujours cela de gagné. Passage de puce et Dominique part file pour sa hamster dance.

    Résultat natation + T1 : 12mn25  92ème au global et 9ème Capgemini (à 4secondes de la 7ème place et 1 minute du premier Cap)  

    Comme d'habitude le vélo est constitué de 4 boucles de 6,4km avec ses deux rond points et deux 180° par tour. 650 équipes en même temps = drafting "techniquement" obligatoire mais du coup il y a création de pelotons (logique et en plus comme il y a un peu de vent, ceux qui veulent performer et sont habitués à rouler en groupe ne vont pas hésiter). La configuration de la boucle avec 4 passages dangereux par tour (les 2 petits ronds points + 2 demi tour) ajouté à l'énorme variabilité des vitesses en font un cocktail détonnant. Heureusement une seule chute sans gravité  répertoriée chez Capgemini. Mais tous les cyclistes "performants" reviendront au parc avec un peu de peur dans le regard. Pour la petite anecdote on va voir un cycliste Cap rentrer dans le parc  avant les leaders.... c'est clair il avait fait un tour voire deux en moins. C'était du à une casse sur le dérailleur, les arbitres ont été cools en laissant le coureur partir tout de même avant une évidente disqualification

    Résultat vélo + T2 : 42mn45 6ème Cap et 98ème vélo avec un gain de 23 places.

    C'est au tour de Ronan d'aller chatouiller le bitume Baulois. Ce n'est pas compliqué : un A/R à fond. On terminera ensemble sur la finish line.Tr-Relais La Baule 2016 - Capgemini

    Résultat course : 24mn42 6ème Cap et 100ème au total avec un gain de 7 places.

    Résultat final : 1h19mn54 4ème Cap sur 65 et 62ème au total sur 620 équipes classées (environ 650 finishers).

    Rappel 2015 et évolution: 

    Tr-Relais La Baule 2016 - Capgemini

    Bilan : en tant qu'équipe la plus homogène de Capgemini (écart de classement entre le meilleur relayeur et le moins bon), nous terminons à notre place (4ème, logique avec 65 équipes et quelques "costauds").

     

    Revoir le Triathlon Relais dans son intégralité : https://www.youtube.com/watch?v=djDy-MIZWUs 

     


    votre commentaire
  • Triathlon M de Carnac 2016Date : 18 septembre 2016

    Lieu : Carnac 
    Format : Triathlon M 1500m/40km/10km

    Le club de Saint Grégoire a choisi cette épreuve comme "Sortie club de fin de saison". Après Quiberon 2015, Coëtquidan 2016, Laval 2016 et bien sur Vitoria 2016, la cité aux mille menhirs va donc voir débarquer une horde de Grégoriens noirs et roses.

    Deux options possibles : S & M (Championnat de Bretagne). Alors que 10 SGT vont "timidement" se présenter sur le départ du sprint, le format olympique sera envahi par nos couleurs avec 69 Grégoriens sur 240 places. De mémoire de speaker breton, personne n'avait jamais vu cela. Bon au final on sera un peu moins de 60 mais tout de même.

    Épreuve "pure" c'est à dire sans drafting histoire de sortir les engins de guerre; Carnac propose un 1500m en mer (normal) suivi de 3 boucles vélo entre la partie plage et le centre ville et enfin 3 aller/retours le long des plages (Grande plage, Legenese et un peu de Ty Bihan pour les connaisseurs).

    Bon, on y va cool donc aucune préparation spécifique mais je me dis tout de même que dans la lancée de Vitoria et en mettant tous les atouts possibles de mon coté il y a moyen de battre mon meilleure temps sur M. Pour rappel mon maigre reccord c'est 2h54 à Paris en 2011, pas super glorieux tout de même. Mais là je sors les roues de compet, la super combinaison, les chaussures sur le vélo avec les petits élastiques (comme les pampers) et tout et tout. Sans compter que le "mini" parc sera la garantie de transitions pas trop pénalisantes.

    Météo entre deux, je désactive l'option WE pour se la faire en mode opération commando avec covoiturage optimisé (3 triathlètes et 3 vélos dans une 508 breaks). Après 1h45 de route nous déboulons donc à Carnac qui semble atteint d'une "Grégorite" (apparitions de Grégoriens un peu partout).

    Le départ programmé à 14h30 nous autorise une reconnaissance de la boucle vélo de 13km qui semble assez piégeuse. En bons professionnels nous nous devons d'aller vérifier cela. Mais en bons professionnels (bis) on va devoir écourter les 2/3 derniers kms pour ne pas louper le départ ;-). Bilan : finalement ce n'est pas aussi dangereux qu'on pouvait l'imaginer.

    Arrivée dans le parc à 14h en bon dernier et,  zut, la photo de groupe SGT a été faite sans nous. Le parc est bien construit avec les "barres" auxquelles on suspend le vélo. Les arbitres sont également regardants sur le bordel et un gros tas de sac à dos se constitue dans un coin.

    La photo de groupe :

     

    Triathlon M de Carnac 2016

     

    La natation : 1500 en 1 boucle sereine.

    Triathlon M de Carnac 2016Avec un mois de septembre exceptionnel la température de l'eau est encore à 19/20°C donc combinaison optionnelle. Mais, allez comprendre pourquoi, il n'y avait qu'un SlipMan : notre animateur FaceBook JP bien décidé à se la jouer vintage (bon, sur son Specialized Shiv tout de même, faut pas déconner). Environ 250 au départ, ce n'est pas la foire d'empoigne mais les contacts sont réguliers jusqu'à la 1ere bouée. Sans vraiment réfléchir j'essaie de nager le plus proprement possible et...ça marche. J'arrive même avant certains costauds du club, la gloire...temporaire.

    Sortie de l'eau en 29mn16, 60ème scratch et 18ème SGT.

    Transition T1 : court et rapide.

    C'est un parc destiné à faire péter les records. Certes je continue de mettre mes chaussettes mais avec les chaussures sur le vélo et un parc concentré cela passe comme une lettre à la poste. Mais le niveau est là comme les classements vont le montrer.

    Sortie de T2 en 2mn26, 235ème (sur 250, belle perf non ?) et 45ème SGT (sur 50). Je vais y perdre 14 places dont 2 SGT (les saligauds)

    Vélo : à fond du début à la fin

    Triathlon M de Carnac 2016Dés le départ l'ambiance est donnée, ça va chauffer sur le bitume avec tous les gars lancés à fond en mode contre la montre. Sur le plan, la boucle parait piégeuse avec de nombreuses relances. Certes ces dernières sont là mais sans danger (sauf 1 virage à la con). Et cela donne du piquant. Je vois mon compteur s'affoler à 35 de moyenne. on s'en fout, on verra bien. Je me fais déposer par quelques costauds du club mais c'est le jeu ma pauvre lucette. Petite gloire tout de même, je parviens à ne pas me faire rattrapper par la tête de course. Ce qui était normalement garanti avec 3 boucles vélo. Serais je dans un bon jour ?

    Fin du vélo en 1h13mn38, 171ème et 34ème SGT. Perte de 34 places dont 8 SGT. Je suis dorénavant 154ème mais super fier de mon 33 de moyenne (merci les roues Airborne)

    le parcours Strava : https://www.strava.com/activities/716812031 

    T2 : bis répétita

    Idem que pour T1, cela va trés vite (enfin j'ai l’impression....).

    Sortie de T2 : 1mn59, 241ème (c'est démoralisant, ils font comment les autres) et 47ème du club. j'arrive même à perdre 5 places dans les stands. Surtout que là je n'ai même pas l'excuse des chaussettes.

    Course à pied : j'aime regarder les triathlètes qui courent le long des plages...

    Triathlon M de Carnac 20162,5 boucles plates le long des plages de Legenese, un bout de Ty-Bihan et de la grande plage. Autant dire qu'à 50 SGT sur 250 je vais en croiser des triathlètes noirs et roses. Me sentant plutôt en forme, certes les jambes un peu en coton, mais avec la motivation du classement club en tête, c'est parti ! Sur ma fitbit, je flirte avec les 5mn30/kil, on ne se pose pas de question et on allonge la foulée pour boucler ce jogging dominical.

     Temps course : 52mn39, 182ème et 32ème du club.

    Général : 2h39mn59 (sub 2.40 !) : 176ème sur 256 et 31ème du club. Sachant que l'épreuve était tout de même championnat de Bretagne, je suis super content . Et en plus j'explose mon record M de presque 1/4 heure !

     


    votre commentaire
  •  

    2ème trimestre avec un bon volume et une très grande régularité sur la course à pied (grandement aidé par mes déplacements pros et de longs joggings). Une semaine "noire" de vélo pour cause de vacances à Ibiza et toujours la natation à la traîne. Après le 1ere trimestre en mode "challenge" et donc une alimentation sérieuse, c'est dorénavant nettement moins bon. Le poids a donc été stable grâce au rythme hebdo plus que correct (13h et toutes les semaines en vert). A noter une semaine "stage sportif et linguistique" à Londres.Entrainement 2016 : S14 à S26

    Entrainement 2016 : S14 à S26

    Entrainement 2016 : S14 à S26


    votre commentaire