• En déplacement pro à Bayonne pour la semaine et ayant des horaires plutôt cool (style cassos à 17h grand max) j'en profite pour pour essayer d'user mes runnings.

    La France étant en ambiance "Picard" j'emmène dans mes bagages le matos "Joggueur du goulag" (bonnet, gros gants, tour de cou et X couches..).
    - 1er soir (lundi) : j'arrive vers 19h à Bayonne et, motivé à bloc dans la T°de 3°C, je pars courir pépère le long de l'Adour (le fleuve du coin...quest ce qui fait courir et trottiner... c'est l'Adour...;-)). Un petit bout de quai... et de fil en aiguille, à force de voir des panneaux "plages"... pourquoi ne pas aller jusqu'à l'océan. Allez...àprès tout je sens déjà l'air du large et le bruit des rouleaux de l'Atlantique (yeahhhhhhh).
    Résultat 16 bornes en 1h45 et un retour bien claqué à l'hotel

    -2ème soir (Mardi).... rien du tout mais surtout soins d'une chtite ampoule atrapée lors de la séance "Night Running d'hier" et de toutes façons il fait un temps bien breton (la pluie...ça mouille), ah si j'oubliais, musculation du nerf optique devant Avatar

    - 3ème soir (Mercredi) : là je me libère encore plus tôt du boulot. Direction la playa pour affronter l'océan déchainé ("tout" est dans Point Break mec). Enfin surtout pour me faire de nouveau un jogging mais cette fois ci le long du chemin des douaniers direction Biarritz... ouéhhhh.
    Il y a des grosses vagues mais un peu cassantes donc pas de surfeurs.. pour l'instant. Je ne pourrais me faire le plan "Brice de Nice" admirant l'océan et les "hommes qui marchent sur l'eau" comme dirait Rahan qu'en arrivant sur la grande plage de Biarritz.
    Il y a en effet un bon gros swell de 2/3m et des otaries (la T° de l'eau doit avoisiner les 8/9°C). Je me fais une petite pause en admirant le spectacle....cool mec
    Résultat : 15 bornes en 1h30 avec des embruns plein le jogging.

    - 4ème et dernier soir (jeudi) : la tempête a explosé sur la cote basque toute l'après midi avec de la grosse pluie et des rafales à 100km/h. Du coup je suis allé faire un tour à Biarritz pour affronter la colère de Neptune (oui bon enfin juste 5 minutes en dehors de la voiture). Trop de pluie et de vent pour se refaire le chemin des douaniers et en plus on m'a parlé d'un petit chemin de halage qui part le long de la Nive (rivière se jettant dans le fleuve Adour qui passe au pied de mon hotel). De retour dans mon Mercure de la semaine, je m'équipe en joggeur de nuit (coupe vent jaune fluo et frontale). Le vent s'est calmé et la pluie est encore là mais éparse et puis,on est pas des tafiotes. J'en suis à 31 km... le calcul est simple, si je me fais un petit 11km cela bouclera mon "marathon" de la semaine. Pas de podomètre mais mon calcul est simple, je cours environ à 10km/h, il suffit donc de faire 1/2 tour après 35mn.
    Résultat : 11 bornes en 1h05 en mode "mineur de fond"

    Bilan de la semaine 16+15+11= 42km !!! Ouaihhh le marathon est bouclé Cool (bon d'accord, il y a des joggeurs pépères qui en fond 2 par semaines mais il faut bien se lancer quelques fleurs de temps en temps) Comme quoi même en déplacement pro il ne faut pas grand chose pour se bouger les fesses le soir (une tenue de jog adaptée, des runnings, la frontale au cas où..).

    Etape suivante la semaine prochaine. Je me rends à Annecy et son chemin le long du lac puis à Pau où je trouverai bien un chemin depuis le Mercure du coin !

    Epilogue :
    Sur le chemin du retour vers l'aéroport, je disposais d'un petit peu de temps avant le départ de l'avion Bordeaux-Rennes (où nous serons 5...certes dans un avion de 20 places). Du coup pas de trip "Brice de Nice" sans passage à Hossegor (là ou habite Igor...cherches pas, t'as tort !). J'ai un peu été déçu, peu de vagues et pas de surfeurs aux cheveux délavés regardant l'océan d'un air mystérieux (et je vous parle pas des filles en string qui font du roller sur sunset boulevard.... pas une !).
    Bon, j'y suis alors autant profiter de l'air marin pour un mini jog de 5km (dont une partie dans le sable super mou tout de même).


    votre commentaire
  • Hello à tous,

    Je reviens du film AVATARde James Cameron et ça m'a tellement scié que je passe ce petit post.
    Bon d'accord l'histoire est limpide comme de la Badoit (ben oui avec quelques bulles fines et pétillantes tout de même).
    Mais les images et les effets spéciaux sont époustouflants !! Les 2h40 de film (en 2*1h20 + 10 mn d'entracte) passent comme çà !
    Oublié les trucages de Titanic, ou Star Wars (la pré-logis bien sur parceque les 4-5-6 c'était sympa en 78 mais depuis voir des nounours "Toys'R  Us" danser ou une grosse limace en caoutchouc fumer du narguilé en bouffant des grenouilles....bof).

    Vraiment à aller voir au Cinéma. La vision 3D + le grand spectacle, c'est pas votre super home cinéma + son dolby surround qui va vous apporter cela. C'est une vrai révolution au cinéma, peut être la 2ème après la couleur !

    Si vous hésitiez avec une position du style "je vais pas engraisser les majors, moi je veux du cinéma bien français, du bon Pathé !" et bien laissez tomber et courrez y !


    2 commentaires
  • Bon voila là nouvelle année et ses bonnes résolutions à la pelle.

    Comme ça coute pas grand chose dans balancer quelques unes et que de toutes façons j'ai l'arme absolue...., la maîtrise totale... c'est à dire le bouton "" de l'interface de gestion  grisatre et peu engageante de ce blog.

    Du coup, plus de problème, plus de frontières, plus de limite à la créativité et au délire de prédiscriptibalité...

    Bon, allez je me lance :
    1) Ne plus toucher aux Ms&Ms (en particulier les paquets XL à  4,90E des Relay de la Gare Montparnasse).
    2) Avoir une activité sportive régulière (ne pas céder aux charmes du Tapis à Grande Vitesse de Montparnasse (le Métro cette fois ci))
    3) Être cultivé (bon ne pas limiter sa lecture à Fluide glacial et à l'Echo au point Presse de la Gare Montparnasse)
    4) Être Généreux (comme par exemple, proposer à la petite vieille de lui porter son sac à la con super lourd en haut du casier à bagage total bourré du TGV Montparnasse-Rennes de 18h05 le vendredi) (En l'imaginant le descendre toute seule à la gare de St Brieuc...gniark gniark...ouh la la merde, voila que je viens de merdouiller mon voeu N° 4)
    5) Ne pas collectionner les cartes fidélité au Zumo Bar (qui contrairement à ce que l'on pourait penser n'est pas un bar branchouille au comptoir chromé et à la luminothérapie vantarde mais une bête boite à smoothie près des quais de la gare...... allez... vous allez trouver..... non ?.... mais Montparnasse bien sur !)

    Bon allez, après tout ce n'est pas un blog de psychologies.com, je ne vais donc pas vous bassiner avec des bonnes résolutions comme "être bien avec soi même", "retrouver sa place dans son intérieur pour la positionner à l'extérieur" ou même "Le 31 décembre marque la fin d'une année et la naissance d'une nouvelle. Et pourtant, rien ne change en une nuit... " (extrait du site, véridique).

    Donc comme c'est un site de Triathlon, let's go for the third pleasure and the 2009 objectives ! (vous avez vu la maitrise ? on dirait que la éthode ASSIMIL à K7 de 1979 trouvée dans le grenier des parents fait des effets) :
    - Se faire un "five test day" le 2 mai à Cesson avec au menu "Tri Relais (Nat) combiné au Sprint Open  / duathlon Sprint / Triathlon Sprint" (je ne sais pas si cela sera techniquement possible mais le challenge vaut la peine)
    - Un chtit CD ensuite (peut être Dinan)
    - Le challenge qui me taraude depuis 2008 : se faire le Breizh Half IM de Sizun pour les 40 ans mi juin
    - De nouveau un chti sprint ou CD à Feins ou Port Brillet
    - Replonger à la rencontre des grenouilles à Betton
    - Et enfin organiser de nouveau ze big fiesta Tri Capgemini à La Baule en septembre

    Bon, tout cela ce sont des voeux pieux, on verra bien, Welcome 2010 !!!!

    (comment celà, je n'ai pas les droits de cette photo IstocK ? mais je m'en contrefout royalement ! En plus on aperçoit à peine leur logo alors...., et en plus je suis épris de liberté Webisteque !!!! Viva la révolucion ! (c'est de l'espagnol car malgé mon coeff intellectuel limité, je sais que cela s'écrit avec deux "s"))


    1 commentaire
  • ....on dépasse les autos !

    Surtout depuis que le Vélib est en place, nouveau terrain de "Tourisme Sportif" qui s'ouvre à moi lors de mes déplacements dans la capitale.
    Après la carte "Véol" de Caen (abandonnée depuis because projet fini) et la carte "Korrigo" de Rennes (utilisée régulièrement malgré mon vélo Rennais), je vais donc me prendre une carte Vélib.

    En effet, la semaine dernière je me suis fait 2 sorties "sportives" (hum) dans la capitale. Enfin quand je dis sportive, je veux parler de la tenue. Motivé pour me faire quelques tours de piste près de mon hôtel et les premiers frimas pointant leur nez j'avais apporté mon matos de jogging "Sibérie Approved" (cuissard long, gants, bonnet...). Mais malheureusement pas de coupe vent ! Du coup j'en ai acheté un bien jaune fluo au Décathlon du coin (porte de Montreuil). Comme dirait Karl (Karl who ?) "C'est jaune, c'est moche, ça va avec rien mais ça peut vous sauver la vie".

    En sortant, je tombe sur une station Vélib. Et là, le flash... Station Vélib + Tenue Jaune fluo + motivation moyenne pour la course + temps sec + 20h = Paris By Night en Vélib.

    J'avais déja expérimenté cela il y a plus d'un an : http://www.blogg.org/blog-46275-billet-velibentrainement-766683.html mais en version pantalon + manteau donc sans objectifs sportifs (bon, je suis pas un brutos non plus qui va se taper des tours de Longchamps avec mon Vélib de 14kg).

    Bilan des courses : 2 sorties d'environ 1h45 à chaque fois avec visite de Paris et de plusieurs de ses principaux monuments.
    (Environ 26km d'après Route You http://www.routeyou.com/route/view/182081/randonnee-a-velo-parcours-velib-paris-de-montreuil.fr ). Bon d'accord ça fait pas une super moyenne mais :
    1) Le Vélib est lourd et pas super super roulant (remarques, après quand tu montes sur ton vélo de route, tu as l'impression d'être sur un avion de chasse)
    2) Il y a pas mal de relances (eh oui car traverser à fond la place de la Concorde, Bastille ou l'Etoile sans s'arrêter aux feux ni respecter les priorités, c'est un peu jouer à la roulette russe avec seulement un emplacement de vide dans le barillet)
    3) Je me suis arrêté voir le spectacle "Sons et lumières" de la tour Effeil (10mn).
    4) Il y a de temps en temps des jolies parisiennes (bon là en hiver avec les gros manteaux c'est moins ça mais dés que le printemps reviendra il faudra augmenter l'impact de ce critère)
    5) Il faut changer de monture toutes les 1/2 heures pour ne pas trop payer

    Donc après le jogging du canal : http://www.blogg.org/blog-46275-date-2009-04-15-billet-solution_parisienne_pour_le_jogging-1011268.html voila une nouvelle occupation sympa à Paris.

    Et les idées ne manque pas comme pour transformer ce qui n'est pour l'instant qu'une balade semi sportive :
    - le Vélibathlon : 15mn de Vélib, on le pose à une station et on fait 10mn de course jusqu'à la station suivante puis de nouveau 15mn de Vélib....
    - l'Embrunlib : se faire plusieurs fois la montée jusqu'à la station de Montmartre
    - ...

    Et pourquoi pas :
    - L'IronLib : la moitié de la seine intr muros en nat, 9 tours de périfs en Vélib + 2 tours en course à pied
    - La digonale des fous : traverser Paris en diagonale sans arrêter de pédaler et sans respecter les feux
    - Le VélibTrainer : descendre au métro Montparnasse et  se faire le TGV (Tapis roulant à grande vitesse) à l'envers

    Après tout il y en a bien qui se sont fait la course cyclo de l'Alpe d'Huez en Véol (le cousin Lyonnais) :

    http://www.dailymotion.com/video/xataar_defi-velov-alpe-dhuez_sport

     


    votre commentaire
  • Après avoir réceptionné mon nouveau joujou (les Cosmic Carbone SSC), il me tardait de les essayer pour
    1) Valider qu'elles sont OK, c'est quand même une occasion
    2) Ressentir la différence par rapport aux Ksyriums
    3) Me la péter sévère ;-)

    Fenêtre agenda ok pour le Dimanche matin... Au réveil vers 9h je me rends compte qu'il a plu toute la nuit, et cela n'a pas l'air de s'améliorer, bonnnnn...
    Vers 10h, alléluia le soleil est de retour. C'est parti pour une mini sortie.

    La température n'est pas extrémement faible (style 7/8°C) et le soleil pointe mais je vais quand même m'habiller version Goulag avec cuissard hiver, sur chaussures, tour de cou, bonnet et gros gants (je n'ai pas pris les sous gants, faut quand même pas exagérer). Ce sera d'ailleurs le baptême du feu pour les gants en question. Ayant bêtement perdu le gauche il y a 2/3 semaines, je m'étais mis en chasse pour trouver une nouvelle paire (de gants bien sur).

    Et ce n'était pas évident, bredouille après 3 magasins, je tombe par hasard sur un nouveau venu dans le paysage cycliste Rennais : CultureVélo près du Leclerc Cleunay. Là je trouve des gants qui correspondait à mon attente, c'est à dire couvert sur le dessus et respirant. Ils ont l'air pas mal, pas aussi bien que mes défunts Biemme mais comme dirait l'adage...faute de grives.
    Bon là c'est quand même un merle avec un joli plumage gore-tex tellement efficace que si tu veux tu peux faire du vélo sous l'eau avec ! (non ? si ! rhoooo !) Bon, le prix est un peu en accord avec le fameux plumage, bon mais c'est pas tous les jours Noël (hum), et j'achète la merveille de technologie.

    Bon, me voila équipé et prêt à affronter la rudesse des prmeiers frimas.

    En montant sur mon vélo équipé de telles roues, j'ai un peu la sensation d'être un jacky qui sort pour la première fois sa Clio 16S Tuning  de 1991 (mais elle a encore de la reprise et avec son gros son dans le coffre elle assure sur le parking du Super U de Bain de Bretagne le dimanche matin) à laquelle il viendrait d'offrir une nouveau double pot chromé.

    C'est vrai que cela change un vélo d'ajouter de belles roues "qui en jettent" (voir photos ci dessous). Du coup j'avais l'impression (probablement fausse mais cela fait du bien au moral) que tout le monde admirait ma monture. Un tour dans la campagne de 20km plus tard, je revenais au bercail.

    Bilan de la micro-sortie :
    - Gants: bonne protection mais un truc bizarre, une fois enlevé, j'ai eu un mal de chien à les remettre car la doublure intérieure rendue un peu humide par la sueur (kesque vous croyez, je me suis démené sur mon destrier ;-)) se replie mal. Bon c'est peut être un coup à prendre.
    - Roues Cosmic Carbone: vraiment de bonnes sensations, la roue tourne tout de suite (normal me diriez vous) et on sent que l'on est un cran au dessus. Rien à voir avec les Aksiums bien sur; pour ce qui concerne les Ksyriums je pense que c'est mieux mais forcément la différence est plus subtile. Par contre, le look y est totalement. Pour preuve ci dessous le même vélo chaussé des deux paires :

    Aksium :                                                Cosmic :
          

    De retour dans le garage, j'ai séché les Cosmic avec un vieux T-shirt d'épreuve (faut bien qu'ils servent à quelque chose) avant de les glisser délicatement dans leurs housses. Prochaine sortie : Présentation aux sponsors à Noël Cool. La suivante ce sera pour le Triahlon de Cesson le 02 mai.


    3 commentaires
  • Ca y est, c'est le grand Week-End du Triathlon de La Baule
    Au final on sera :
    - 21 équipes au Relais (63 gugusses)
    - 53 au Triathlon d2couverte
    - 8 au CD
    - 5 au Triathlon avenir

     


    votre commentaire
  • Comme beaucoup de monde, il ne m'est pas forcément évident de caler des entrainements dans un planning pro et familial qui, même s'il n'est pas serré, a d'autres priorités (chéri, tu n'es jamais là en semaine alors le week end, je te garde pour moi !... et si on allait faire du shopping ? wahh quelles belle paire de chaussures, il faut absoooolument que je les essaye ! etc....). Résultat: pas évident de caser la sortie vélo ou le jogging (même si ma compagne est très sportive). Les entrainements piscine de Cesson ayant lieu de 7 à 8, je saute sur l'occasion dés que possible.

    Habitant du coté Est de Rennes j'ai la chance d'être à peine à 3km de mon boulot (ouhh lala, ça doit grincer des dents chez les Parisiens). Remarquez, comme je suis pas mal en déplacement ça change pas grand chose.. mais tout de même. Etant actuellement et n’ayant qu’une seule voiture, je me rends à la boite avec mon bon vieux vélo de ville et son superbe panier à provisions (Spécial Marché des Lices).
    Problème récurent : il y a une chtite cote juste avant d'arriver (Beaulieu pour les connaisseurs) et du coup impossible d'éviter la petite transpiration bien énervante. Certes pas brutale mais un chouye chiant.

    Alors, voici l’idée miraculeuse : je me lève un peu plus tôt, enfile mes runnings, mets mes affaires civilisées dans un sac de sport, file à Capgemini, dépose le vélo + le sac, fait un petit jogging et me douche (eh oui,en plus d’être à la presque campagne, d’habiter à 3km du boulot, il y a des douches ! ça va encore criser coté Parisien..). Je l’ai déjà fait plusieurs fois et c’est pas mal.
    Du coup, je résous le problème de la transpiration dans la cote et surtout j’arrive à caler une petite séance ni vu ni connu.

    Vous allez me dire « Mais où veut il en venir avec son dodo/vélo/boulot/sac à dos ? ». Eh bien ce matin, j’ai changé d’option et enfourché mon beau Giant avec, dans un sac à dos (le voilà le fameux sac), mes fringues de ville (un peu compressées c’est vrai, ma chemise va ressembler à un origami..origami ? kesako ? eh ben allez voir sur Wikipédia !) et une serviette (plus du gel douche Axe pour faire chavirer Brigitte de la compta).
    Me voila parti pour une sortie vélo de 7h à 8h30 qui me mènera tout droit au sous sol de Capgemini au bout d’un peu moins de 40km.

    Résultat : une boucle assez cool « Rennes-Thorigné-St Sulpice-Mi Forêt-Acigné (pour en chier !.. je peux pas m’empêcher de faire ce jeu de mots raz des pâquerettes, il faut peut être que je consulte…c’est probablement un Ruquieris Initialum). Et surtout un bon gros bol d’air dans les narines.

    J’avais un peu peur de me retrouver dans les embouteillages du matin mais cela reste très supportable. En effet, mes premières voitures ne sont apparues que sur le retour depuis Acigné (Pour en chier !!! aie aie aie ça reprend..) vers Rennes mais comme c’est une belle voie toute droite et large ce n’est pas trop gênant.

    C’est la première d’une longue série et je le conseille à tous ceux qui, techniquement, peuvent le faire.

    PS : il faut aussi bénéficier d’un endroit un peu sécurit pour garer son destrier…
    PS2 (Séguolène ?) : du coup je suis revenu déjeuner à la maison avec mon Giant, eh bien je sais pas pourquoi mais le trottoir d »filait plus vite qu’avec ma vieille trapanelle, étrange non ?


    votre commentaire
  • En déplacement professionnel à Paname je me retrouve dans un Hotel un chouye limite près de la gare du Nord (mais bien quand même faut pas faire sa chochotte...arghh quelle horreur, je n'ai pas mes toasts dorés au breakfast...).
    Ayant un peu de temps devant moi j'envisage de chausser les runnings pour user le bitume de la capitale. Mais où donc dans ce monde de buildings, boulevards, feux rouges et autres métros...? Parceque bon, le parc Monceau et ses 800 de tour, on s'en lasse (l'impression d'être un hamster avec tout de même des jolies hamstrices devant moi...quoi ? je mate pas, je regarde !) Et le Club Med Gym où tu paies 25E pour attendre qu'un tapis se libère dans une atmosphère surchargée des respirations moites de nos congénères (parfois plus con que génères d'ailleurs), et bien c'est moyen-moyen (quoique là aussi il ya quelques hamstrices pas piquées des vers). On m'avait parlé du canal St Martin, il est juste à coté alors banco. Et bien je n'ai pas été déçu.

    Parti quasiment au début du cours d'eau rendu fameux par Don Quichotte (le défendeur des SDFs par le pourfendeur de moulins), je remonte pépère, traversant un parc puis le périphérique (dessous, je suis pas totalement suicidaire) avant de rentrer dans Pantin. L'entourage se dégradant au fur et à mesure (on arrive dans des friches industrielles remplies ça et là de projets immobiliers de bureaux en cours...ou en attente because crise de 2009). Du coup, un chtit demi tour sur une des nombreuses passerelles et me voila de l'autre coté. Au retour je vais suivre le canal jusqu'à ce qu'il disparaisse totalement dans les méandres du bitume près de République (il réapparait un peu plus loin pour se jeter dans la Seine).

    En résumé un chouette parcours. Je pense avoir fait environ 6+6km avec un environnement globalement correct : pas de voiture, pas de croisement, revêtement OK, c'est un peu plus zone une fois passé la mairie de Pantin mais ça va (bon je le ferais peut être pas à 02h de mat quand même). Pour les avaleurs de miles (et oui, le km c'est trop peu), cela fait quand même une boucle de 12km soit 15 tours du parc Monceau (l'ambiance est certes un peu moins bourgeoise mais au moins on se marche pas dessus comme dans le pars chicos du 17ème)
    C'est mignon tout plein dans la partie ultra Parisienne (Photo) mais du coup on est vraiment dans les voitures et c'est moins facile de courir (nombreux changements, des croisements, des petits parcs avec des chiards qu'il ne faut pas renverser sinon la mère vous tape dessus etc...)

    J'ai finalement réussi à le construire sur www.routeyou.com :  Y accéder      (au final il fait 14km mais en y incluant le retour à la gare du nord)


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique