• Un 2eme trimestre synonyme de grosse préparation pour le ToursNman de mi juin. Avec 223 heures, c’est mon plus gros trimestre jamais effectué. Seul mais gros bémol : le régime pas du tout respecté avec 75% de jours « NOK ». Vous allez me dire qu’il faut bien mettre du carburant dans la machine, sauf que je n’ai pas trop tendance à choisir le sans plomb si vous voyez ce que je veux dire.

    Sinon globalement c’est équilibré avec un bon gros pic mi avril lors de mon séjour à Bordeaux. De nouveau une « big semaine » début mai et début juin à Londres.

    Prochain Challenge, essayez de garder un rythme ok de 12h/sem cet été pour la forme et la prépa Saint Lunaire / La Baule.

    Entrainement 2019 S14 à S26

    Entrainement 2019 S14 à S26

    Entrainement 2019 S14 à S26


    2 commentaires
  • Un premier trimestre parti sur les chapeaux de roues coté sport et pas vraiment glorieux dans l'assiette en particulier en janvier. Le boulot plutôt cool m’a permis d’aligner les sorties pour finir avec un 15h/semaine en moyenne (dont un beau 22h la semaine du stage à Dinard). Ce gros volume d’activité me permet de perdre quelques kilos malgré de nombreux écarts alimentaires.

    Les prochains mois devront se concentrer sur les sorties longues en préparation du ToursMan et un plus grand respect des règles nutritionnelles de base (exit M&Ms, pot de Spéculos ou crème de marrons) ceci afin d'atteindre les 80 kilos en juin.

     

    Entrainement 2019 S01 à S13

    Entrainement 2019 S01 à S13

    Entrainement 2019 S01 à S13

     


    2 commentaires
  • Bilan général année 2018

    Bilan général année 2018

     

    Si on ne prend que les 4 principaux chiffres :

    • ·         653heures : 1h45 par jour en moyenne
    • ·         328 jours actifs : 90% des jours
    • ·         226 « bulles vertes » : 70%
    • ·         253 jours régime NOK : 69%

    Et bien on peut se dire que 2018 fut une année exceptionnellement sportive mais pas super sérieuse dans l’assiette (courir plus pour manger plus comme dirait le petit Nicolas). Après 2017 un peu loose (abandon du projet Alpe Huez, pépins physiques, etc…) on peut dire que l’on parle de rebond. Ce dernier certes commencé lors de l’inscription à l’IronMan de Nice dès aout, histoire de se motiver un peu.

    Sinon très peu de courses mais des emblématiques :

    • ·         10km de Saint Grégoire (on montre le maillot)
    • ·         IronMan Nice (on affronte le mythe)
    • ·         Relais La Baule version Capgemini (on montre le badge)
    • ·         Découverte La Baule (on compte : 13 ans après…ça file)

    Janvier/Février : le lancement de l’année

    Il faut reconnaître une chose, ayant terminé 2017 sur une Challenge « 10/10/100 », et bien je partais léger (85kg) et sur une belle dynamique sportive (12h/semaine entre novembre et décembre).  Avec Nice en ligne de mire fin juin, 6 mois ne seraient pas de trop. J’espérais de manière un poil trop optimiste descendre à 80 via un deuxième Challenge plus soft qui sera finalement un fiasco.

    Mars / Avril / Mai : la préparation Nice

    Ce trimestre commencera par le stage Saint Grégoire à Dinard, une bien belle expérience qui sera mon pic annuel avec 22h25 au compteur cette semaine. Avec une moyenne de 16h/s sur 3 mois, le volume est là et bien réparti en plus. Certes une semaine de vacances à Minorque fera un peu baisser le rythme mais il faut bien prendre un peu d’UV. En revanche coté régime, ce n’est vraiment pas cela, mais bon, il faut de l’énergie pour pédaler. Résultat : le poids reste stable autour de 84/85kg, ce sera autant de surcharge pour Nice et ma découverte de la montagne.

    Juin : on y est

    Au-delà des 3/4 jours « pour faire du jus » comme disent les anciens, je ne vais pas mollir le rythme. A défaut de course de préparation, ce sera un Half en mode « Sauvage » (HIIT puis vélo alone puis course solitaire). Quand je pense qu’avant 2012, je pensais que c’était inatteignable. Bon, j’étais bien rincé et le rythme n’était pas vraiment là mais la case a été cochée comme on dit. Les quelques montées de St Germain et de la cote des gardes vont-elles suffire ?

    La course à Nice fut un moment extraordinaire, vous trouverez le détail ici :

    http://erwan-triathlon.blogg.org/recit-ironman-nice-2018-p1374728

    Juillet Aout : vacances, récupération active et...paquets de gâteaux

    Et oui, la menace de tout laisser en plan est forte après une telle course. Il y a certes eu une semaine « récupération », principalement due à de nombreuses courbatures. Mais Le rythme est resté, en revanche la loose complète dans l’assiette. Plus d’objectifs en vue = relâchement total ! Résultat : +4kg en deux mois…. Et ce n’était pas fini.

    Septembre Octobre : la descente s’accélère

    Mis à part un début un peu sérieux car je voulais assurer à La Baule (relais Capgemini et Découverte), ce fut la merde totale. Baisse de motivation et de moral avec en plus une blessure à la con à la suite d’une chute sur le Découverte de La Baule qui va quasi m’empêcher de courir. On va considérer que ce fut ma « coupure ». Mais le spectre de la désastreuse reprise de poids était bien là, + 6kg soit 96kg. Il fallait réagir.

    Novembre / Décembre : la rédemption

    Mi-novembre, une fois la blessure à la jambe résorbée je prends le taureau par le guidon en bannissant le sucre (ok, ok cela va durer une semaine mais c’est déjà cela non ?) et en reprenant l’activité sérieusement avec la réalisation d’un « Challenge 30 » sur un appli Iphone (on trouve la motivation où on peut ma bonne dame). Cela donnera une belle remontée avec un mois de décembre quasi à 2h/jour.

    Bilan général année 2018

     

    Courbes annuelles : 2018 en orange / 2017 en bleu / 2014-18 en vert / 2002 - 2018 en bleu doublé

     

     

    Bilan général année 2018

     

    11 mois sur 12 en vert, c'est régulier

    Bilan général année 2018

     

    1er semestre : la prépa Nice. 25/26 bulles vertes en course, c'est régulier.

    Bilan général année 2018

     

    2ème semestre : le relâchement est là ;-)

    Bilan général année 2018


    votre commentaire
  • Un 4eme trimestre clairement séparé en deux phases.

    La 1ere en octobre  et début novembre où la baisse de motivation couplée à une blessure à la con m’empêchant de courir fut un véritable désastre. Prise de poids et rythme en chute libre…bof.

     

    Une fois la jambe soignée, c’est la prise de conscience mi novembre avec l’inscription pour le ToursMan 2019 et la remise sur les rails. Je reperds les 5kgs et me fais un mois de décembre d’anthologie flirtant avec les 2h/jour.

    Entrainement S40 à S52

    Entrainement S40 à S52

    Entrainement S40 à S52

     


    votre commentaire
  • Dans la foulée de L’Ironman de Nice et sans véritable objectif en vue, ce trimestre était celui de tous les dangers spécialement dans l’assiette.  Et, il faut bien le reconnaître, ce fut le cas avec une alimentation en mode…craquage mais pas trop quand même (enfin pas mal quand même surtout juillet et les vacances). 

    Coté sport, moyenne de 11,4 plutôt bien répartie même si la natation n’était pas au niveau habituel de l’été. Baisse logique du vélo en été et un mois de septembre un peu en retrait pour cause d'une chute sans gravité à La Baule.

    En résumé un trimestre relativement sportif à plus de 11h/semaine malheureusement accompagné de très nombreux excès. Le tout générant un +5/6Kg sur la balance :-( 

     

    Entrainement S27 à S39

     

    Entrainement S27 à S39

    Entrainement S27 à S39


    votre commentaire
  • Le deuxième trimestre sera celui de la préparation finale de l'IronMan de Nice. D’où un volume bien haut de 15h/semaine en moyenne. Globalement c'est bien équilibré mis à part une semaine un peu light à Minorque (7h tout de même :-)) Et bien sur une semaine basse après Nice (5h45 de récupération active, pas mal)

    Conséquence : 86% de pastilles vertes sur la période, belle perf. Dont 7 semaines 100% vert !! Et à une pastille près, le mois d'avril aurait été full objectif. J'aurais du aller à la piscine 1h de plus :-) car cela ne m'est jamais arrivé. Un mois avec 17,4h/sem et 96% de pastilles vertes, cela se fête.

    Entrainement 2018 : S14 à S26

    Mais si on regarde le poids et les régime, c'est le drame : +2kg avec 70h de sport !!! Comme quoi les kilos se perdent dans l'assiette et non dans la salle de sport. "Courir plus pour manger plus !" ok, "courir plus pour perdre plus !" ne marche pas.

    Pour le trimestre coté régime c'est carrément la catastrophe. Après ma perte de novembre décembre et la stabilisation du 1er trimestre j'avais pour objectif de descendre de 84 à 80 pour m'alléger afin de faciliter la montées des cols.

    Raté ! Mes jours en "NOK" sont excessivement nombreux à 5J/semaine. Résultat : 0Kg en moins ! Va falloir être sérieux en juillet après la prévisible baisse du volume post IronMan.

    Entrainement 2018 : S14 à S26

    Entrainement 2018 : S14 à S26

    Entrainement 2018 : S14 à S26


    votre commentaire
  • Un trimestre marqué par un fort volume en course à pied en grande partie du à mes 3j/semaine à Paris synonymes de courses Longchamps / Boulogne. Le vélo en pâtit un peu, ce sera absolument le point à corriger plus que fortement sur T2 dans le cadre de la préparation de l’IronMan de Nice.

    Sinon le volume hebdo est clairement là avec 100% de bulles vertes semaines et même au-delà avec 12h hebdos. Avril est clairement le gros morceau avec le stage club Saint Grégoire à Dinard et un mois record en course à pied selon RunKeeper pour 273 km soit 9 km par jour.

    Seul bémol, le mauvais indicateur des jours "régime" qui n'est même pas de 50%. D’où la quasi stabilité du poids malgré un fort volume d'entrainement.


    votre commentaire
  •  

    L’année 2017 aura été spécifique sur bien des points avec :

    • Pas de gros objectif annuel (alors que depuis 2012 je me suis fait soit un Half soit un IM)
    • 3 problèmes de santé (ce qui explique le point 1)
    • Seulement 3 triathlons : Coetquidan, Saint Grégoire, La Baule
    • Des courbes sport/poids totalement différentes des 5 dernières années (quasi inversées)
    • Une prise en main en novembre décembre via un challenge de perte de poids

    KPI

    Mais voyons d’abord les grands chiffres. 463 heures soit une baisse de 23% par rapport à 2016 qui était quand même exceptionnelle en terme de volumes. D'ailleurs, grâce au coup de collier de novembre/décembre, 2017 est le 2ème meilleur total d’une courte tête devant 2013. Comme quoi….

    Le chiffre qui marque c’est la chute vertigineuse de la course à pied à cause d’une blessure récurrente. Quant au divers HIIT, 2016 avec ses deux challenges « Training Academy » était tellement haut qu’il est relativement normal de revenir à 1h/SEM en moyenne (ce qui est déjà pas mal).

    Dernier KPI : les fameuses bulles. Globalement c’est pas mal avec 64% verte ou jaune. Mais là aussi on voit 15 semaines sans course à pied et 25 bulles rouges synonymes de bien faible activité.

    Le déroulé 2017

    Cette année aurait dû être celle de la montagne avec l’inscription "club" au fameux triathlon de L’Alpe d’Huez fin juillet (format L bien costaud avec 112km de vélo et 3 cols...autant dire plus dure qu'un IM). Du coup au 1er janvier, pas de panique même si la balance flirtait avec 100 et que je sortais d’une période sans course à pied histoire de se débarrasser d’une douleur récurrente à la cheville. Mais bon, il y a encore de quoi voir venir.

    Janvier / Février / Mars / Avril

    Après un mois de janvier bien pourri, ma cheville semble aller mieux c’est le moment de reprendre les bonnes résolutions. Et là patatras, la douleur revient. C’est parti pour 10 semaines avec pratiquement pas de course. Heureusement le vélo va prendre un bon relais. Objectif : préparer au mieux le stage des Pyrénées. Reprise de la course en mode test au triathlon CLM par équipe de Coëtquidan. Très sympa et comme vous pouvez le deviner, course à pied en mode super pépère mais ça passe, je reprends espoir. Malheureusement je tombe malade juste avant le stage et ne pars donc pas borner dans le mythiques cols. Ce n’est pas la mort, il me reste les cotes de Saint Germain après tout. Juste remis je me fais le triathlon Saint Grégoire pour la 1ere fois (S).

    Et là c’est le drame. Après ma première sortie 100km de l’année, une faute d’inattention totalement à ma charge me fait chuter à vélo. Rien de grave, probablement des cotes fêlées et des muscles froissées.  Ces maudites douleurs vont perdurer pendant 6 semaines…le triathlon de l’Alpe d’Huez est de plus en plus compromis. A 1 mois de l’échéance, pas encore remis et avec un entrainement vélo faible et plat…sans compter que la date n’est pas top, la mort dans l’âme je renonce. Et je vais manquer un super WE club dans la station mais c’est la vie.

    Mai / Juin / Juillet / Aout

    Tous ces aléas et la baisse de motivation associée n’ont pas aidé côté de la balance qui affiche un bon 94 en début d’été (pour la drague en slip de bain léopard, c’est raté). Ce qui me reste en point de mire : le triathlon relais + découverte de La Baule mi-septembre avec Capgemini. Pas le défi du siècle vous me direz. Autant dire que cela ne m’a pas fait renoncer au gâteau basque et apéros (et hop un kilo de plus).

    Septembre / Octobre

    Dés la rentrée la douleur au pied revient et je tombe malade juste avant la Baule (décidément). Je vais donc y nager (relais) + vélo (relais équipe 2) en mode un peu survie mais que voulez-vous, c’est pour le bien de la compagnie.

    Une fois le dernier objectif passé, voilà que se profile la traditionnelle période hivernale et sa prise de poids. Je n’y manque pas avec une semaine bien loose à Paris, le compteur passe à 98kg, il faut faire quelque chose.

    Novembre / Décembre

    Je vais donc me lancer un défi personnel 10 Semaines / 10 Kilos / 100 Euros. Un peu sur le principe de la Training Academy mais en individuel. Objectif : arriver autour de 87 kg à Noël pour lancer la prépa IronMan Nice 2018. Pour le côté « public » je vais même créer une page Facebook dédiée.

    https://www.facebook.com/10S10K100E/   

    En allient les trois « tion » (motivation, alimentation, musculation) je vais remporter le challenge malgré les fêtes avec un -11,3 à l’arrivée !

    Maintenant, let’s look at 2018 avec « the » défi à Nice en juin. Pour y arriver je vais continuer le challenge en mode cool histoire de passer sous les 80 en mars afin de me faire une prépa bien costaud sur Avril Mai.

     

    RDV sur la croisette le 23 juin


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique