•  

    L’année 2017 aura été spécifique sur bien des points avec :

    • Pas de gros objectif annuel (alors que depuis 2012 je me suis fait soit un Half soit un IM)
    • 3 problèmes de santé (ce qui explique le point 1)
    • Seulement 3 tri : Coetquidan, Saint Grégoire, La Baule
    • Des courbes sport/poids totalement différentes des 5 dernières années
    • Une prise en main en novembre décembre via un challenge de perte de poids

    KPI

    Mais voyons d’abord les grands chiffres. 463heures soit une baisse de 23% par rapport à 2016 qui, en termes de volume, était quand même exceptionnelle. D’ailleurs, grâce au coup de collier de novembre/décembre, 2017 est le 2eme meilleur total d’une courte tête devant 2013. Comme quoi….

    Le chiffre qui marque c’est la chute vertigineuse de la course à pied à cause d’une blessure récurrente. Quant au divers HIIT, 2016 avec ses deux challenges « Training Academy » était tellement haut qu’il est relativement normal de revenir à 1h/SEM en moyenne (ce qui est déjà pas mal).

    Dernier KPI, les fameuses bulles. Globalement c’est pas mal avec 64% verte ou jaune. Mais là aussi on voit 15 semaines sans course à pied et 25 bulles rouges synonymes de bien faible activité.

    Le déroulé 2017

    Cette année aurait dû être celle de la montagne avec l’inscription "club" au fameux triathlon de L’Alpe d’Huez fin juillet (format L bien costaud avec 112km de vélo et 3 cols...autant dire plus dure qu'un IM). Du coup au 1er janvier, pas de panique même si la balance flirtait avec 100 et que je sortais d’une période sans course à pied histoire de se débarrasser d’une douleur récurrente à la cheville. Mais bon, il y a encore de quoi voir venir.

    Janvier / Février / Mars / Avril

    Après un mois de janvier bien pourri, ma cheville semble aller mieux c’est le moment de reprendre les bonnes résolutions. Et là patatras, la douleur revient. C’est parti pour 10 semaines avec pratiquement pas de course. Heureusement le vélo va prendre un bon relais. Objectif : préparer au mieux le stage des Pyrénées. Reprise de la course en mode test au triathlon CLM par équipe de Coëtquidan. Très sympa et comme vous pouvez le deviner, course à pied en mode super pépère mais ça passe, je reprends espoir. Malheureusement je tombe malade juste avant le stage et ne pars donc pas borner dans le mythiques cols. Ce n’est pas la mort, il me reste les cotes de Saint Germain après tout. Juste remis je me fais le triathlon Saint Grégoire pour la 1ere fois (S).

    Et là c’est le drame. Après ma première sortie 100km de l’année, une faute d’inattention totalement à ma charge me fait chuter à vélo. Rien de grave, probablement des cotes fêlées et des muscles froissées.  Ces maudites douleurs vont perdurer pendant 6 semaines…le triathlon de l’Alpe d’Huez est de plus en plus compromis. A 1 mois de l’échéance, pas encore remis et avec un entrainement vélo faible et plat…sans compter que la date n’est pas top, la mort dans l’âme je renonce. Et je vais manquer un super WE club dans la station mais c’est la vie.

    Mai / Juin / Juillet / Aout

    Tous ces aléas et la baisse de motivation associée n’ont pas aidé côté de la balance qui affiche un bon 94 en début d’été (pour la drague en slip de bain léopard, c’est raté). Ce qui me reste en point de mire : le triathlon relais + découverte de La Baule mi-septembre avec Capgemini. Pas le défi du siècle vous me direz. Autant dire que cela ne m’a pas fait renoncer au gâteau basque et apéros (et hop un kilo de plus).

    Septembre / Octobre

    Dés la rentrée la douleur au pied revient et je tombe malade juste avant la Baule (décidément). Je vais donc y nager (relais) + vélo (relais équipe 2) en mode un peu survie mais que voulez-vous, c’est pour le bien de la compagnie.

    Une fois le dernier objectif passé, voilà que se profile la traditionnelle période hivernale et sa prise de poids. Je n’y manque pas avec une semaine bien loose à Paris, le compteur passe à 98kg, il faut faire quelque chose.

    Novembre / Décembre

    Je vais donc me lancer un défi personnel 10 Semaines / 10 Kilos / 100 Euros. Un peu sur le principe de la Training Academy mais en individuel. Objectif : arriver autour de 87 kg à Noël pour lancer la prépa IronMan Nice 2018. Pour le côté « public » je vais même créer une page Facebook dédiée.

    https://www.facebook.com/10S10K100E/   

    En allient les trois « tion » (motivation, alimentation, musculation) je vais remporter le challenge malgré les fêtes avec un -11,3 à l’arrivée !

    Maintenant, let’s look at 2018 avec « the » défi à Nice en juin. Pour y arriver je vais continuer le challenge en mode cool histoire de passer sous les 80 en mars afin de me faire une prépa bien costaud sur Avril Mai.

     

    RDV sur la croisette le 23 juin


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :